Michael Hainisch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michael Hainisch
Michael Hainisch
Michael Hainisch
Fonctions
2e président fédéral de la République d’Autriche
9 décembre 192010 décembre 1928
(8 ans, 0 mois et 1 jour)
Élection 1920
Chancelier Michael Mayr
Johann Schober
Walter Breisky
Johann Schober(2e fois)
Ignaz Seipel
Rudolf Ramek
Ignaz Seipel(2e fois)
Prédécesseur Karl Seitz
Successeur Wilhelm Miklas
Biographie
Date de naissance 15 août 1858
Lieu de naissance Aue bei Schottwien
Date de décès 26 février 1940 (à 81 ans)
Lieu de décès Vienne, Autriche
Nationalité autrichienne
Parti politique Indépendant

Michael Hainisch
Présidents fédéraux de la République d’Autriche

Michael Hainisch (15 août 1858 - 26 février 1940) était un homme politique autrichien, deuxième président de l'Autriche, après la chute de la monarchie à la fin de la Première Guerre mondiale. Il était un candidat indépendant. Il a été élu et a pris ses fonctions en 1920 et est resté pendant deux mandats jusqu'en 1928.

Présidence[modifier | modifier le code]

Durant son mandat, il s'est attelé à améliorer la situation désastreuse du pays après la guerre. Il a beaucoup contribué à développer le secteur agricole, a encouragé l'électrification des chemins de fer, a tenté de développer le tourisme, en particulier dans les Alpes. Le commerce avec les pays voisins tels que l'Allemagne a été encouragé. Il est aussi devenu un protecteur des traditions locales et de la culture et est à l'origine de la loi sur la protection des monuments. Il devint également membre honoraire de l'Académie autrichienne des sciences.

En 1928, les principaux partis ont proposé de modifier la constitution afin de réélire Hainisch pour un troisième mandat. Le chancelier fédéral, Ignaz Seipel a proposé un mandat d'un an pour Hainisch. Mais Hainisch déclina l'offre[1].

Paradoxalement, il a soutenu le Pangermanisme et plus tard a appuyé l'Anschluss. Il mourut en 1940, tout juste un an après le début de la Seconde Guerre mondiale.

Notes et références[modifier | modifier le code]