Maximilian Stadler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stadler.

Maximilian StadlerMaximilian Johann Karl Dominik Stadler

Surnom « l'abbé Stadler »
Naissance 4 août 1748
Melk Drapeau de l'Autriche Autriche
Décès 8 novembre 1833 (à 85 ans)
Vienne Drapeau de l'Autriche Autriche
Lieux de résidence Lilienfeld

Kremsmünster
Großkrut

Vienne
Activité principale Homme d'église
Compositeur et musicographe
Élèves Franz Lachner

Maximilian Johann Karl Dominik Stadler, également connu comme l'« abbé Stadler » (4 août 1748, Melk8 novembre 1833, Vienne) est un compositeur, musicographe et pianiste autrichien.

Il entre en 1766 à l'abbaye de Melk comme moine et en devient le prieur de 1784 à 1786. Il est l'abbé du monastère de Lilienfeld, et, à partir de 1789, de celui de Kremsmünster.

Il vit à Linz en 1791, puis, à partir de 1796 à Vienne où il règle la succession de Wolfgang Amadeus Mozart et où il est responsable des Archives Musicales Impériales.

Il officie en 1803 comme prêtre paroissial à Großkrut (Basse-Autriche) jusqu'en 1816, année durant laquelle il prend sa retraite pour se dévouer entièrement à la musique.

Stadler fait partie des personnalités de la musique les plus importantes à Vienne de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle. C'est un ami de Mozart, de Joseph Haydn, de Ludwig van Beethoven et de Franz Schubert et il écrit plusieurs ouvrages sur le premier. Il rédige l'œuvre Materialen zur Geschichte der Musik unter den österreichischen Regenten (Matériaux sur l'histoire de la musique sous la régence autrichienne), somme inachevée considérée comme la première histoire de la musique en Autriche. La plupart de ses écrits sont conservés à la Bibliothèque nationale autrichienne et par la Société des amis de la musique de Vienne.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Oratorio Die Befreyung von Jerusalem (La Libération de Jérusalem), 1813
  • Cantates
  • Chants
  • Musique religieuse (dont deux Requiem)
  • Théorie musicale et écrits historiques

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]