Marcel Deprez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marcel Deprez, né à Aillant-sur-Milleron le 29 décembre 1843 et mort à Vincennes le 13 octobre 1918, est un ingénieur français ayant essentiellement travaillé sur l'électricité. De 1876 à 1886, Deprez mène les premiers essais de transport d'électricité sur de longues distances à Creil. À l'Exposition internationale d'Électricité de Paris en 1881, il présente pour la première fois une installation de distribution d'énergie électrique alimentée par deux dynamos.

Formation[modifier | modifier le code]

Élève à l'école des mines (promotion 1864) [1]

Les premières réalisations[modifier | modifier le code]

Exposition internationale d'Électricité de Paris 1881[modifier | modifier le code]

L'installation électrique alimentée en courant continu par deux génératrices transùmets par un câble de 1,8 km la puissance à 27 appareils (machines et dispositifs d'éclairage) répartis dans le Palais de l'Industrie.

Allemagne[modifier | modifier le code]

Son premier succès eu lieu en 1882, en distribuant de l'électricité en courant continu sur une distance de 57 kilomètres entre Miesbach et Munich, à l'occasion de l'Exposition d'électricité de Glaspalast organisée par Oskar von Miller, succès qui reste modeste dans la mesure où le transport de 400 W avait un rendement global de 30 %.

Liaison Creil Paris[modifier | modifier le code]

Deprez mène également d'autres expérimentations en 1883 entre Jarrie et Grenoble En 1885, entre la gare du Nord et la ville de Creil, la courant est transporté sur une distance de 56 km au travers d'une paire de fils de cuivre de 5 mm de diamètre et de résistance totale égale à 100 ohms[2]. Selon Marcel DREPREZ, la puissance transmise aux machines réceptrices est de l'ordre de 40 chevaux avec un rendement global proche de 50 % [3]

Très rapidement ces résultats seront contestés, en particulier par Gustave Cabanellas [4],[5]: Le débat sera clos par l’apparition du transport de l'électricité en courant alternatif


Bourganeuf dans le Limousin[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bourganeuf ville lumière.

La Ville de Bourganeuf a été la troisième ville Française à recevoir l'électricité en 1886. Mais le ruisseau des eaux de Verger, qui avait accueilli la dynamo de sa première usine, furent trop basses pendant l'été de 1886 pour alimenter correctement les 60 lumières de Bourganeuf. On décida alors d'utiliser la Cascade des Jarrauds d'une hauteur de 14 mètres et qui elle, pouvait assurer une production largement suffisante. Mais cette cascade était située à 14 kilomètres de Bourganeuf.

C'est grâce à l'initiative de l'ingénieur Marcel Deprez et après trois ans d'études et un an de travaux de juillet 1888 à avril 1889, les installations des usines de la Cascade des Jarrauds et de Bourganeuf, furent les premières en France où on transporta l'électricité sur une telle distance. L'installation comprenait une turbine hydraulique de 130 CV avec une génératrice de 100 CV. Le câble électrique qui reliait les deux sites avait un diamétre de 5 mm. C'est l'ingénieur physicien Marcel Deprez (1848- 1918) qui dirigea ces travaux. Pour couronner cette prouesse technique, le premier téléphone de la région reliait les installations de la Cascade et de Bourganeuf; alors que l'utilisation commercial du téléphone datait en France uniquement de 1879. L'éclairage de Bourganeuf comportait alors 106 lampes : éclairage des rues, église, mairie, cafés...Ainsi en 1889, Bourganeuf fut la première Ville en France à utiliser une électricité produite à une distance relativement importante grâce à Marcel Deprez.

Hommage[modifier | modifier le code]

Il est élu membre de l'Académie des sciences en 1886.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Girolamo Ramunni, La Revue n°23 - Juin 1998, Musée des arts et métiers (lire en ligne), « Machines électriques »
  • Les grands noms de la houille blanche, Les grands noms de la houille blanche (lire en ligne), « Marcel Deprez »
  • « Image of Marcel Deprez », print sales website of the Science Museum, National Railway Museum and National Media Museum, incorporating the Royal Photographic Society Collection. (consulté en 2010-02-13)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.annales.org/archives/x/deprez.html
  2. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k30574/f791.image.r=comptes%20rendus%20acad%C3%A9mie%20des%20sciences%201885.langFR
  3. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k30574/f793.image.r=comptes%20rendus%20acad%C3%A9mie%20des%20sciences%201885.langFR
  4. http://cnum.cnam.fr/CGI/fpage.cgi?ECCMC6.44/233/100/709/699/709
  5. http://cnum.cnam.fr/CGI/fpage.cgi?ECCMC6.44/252/100/709/699/709