Manon Rhéaume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rhéaume.

Manon Rhéaume

Description de cette image, également commentée ci-après

Manon Rhéaume jouant à la partie des légendes lors de la 50e édition du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec.

Nationalité Drapeau du Canada Canada
Née le 24 février 1972,
Lac-Beauport (Canada)
Joueuse retraitée
Position Gardien de but
Carrière pro. 1991 – 1998

Manon Rhéaume (née le 24 février 1972 à Lac-Beauport au Québec, Canada) est une gardienne de but de hockey sur glace[1] et olympienne canadienne[2]. Elle est la seule femme à avoir joué pour une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH). Son frère, Pascal Rhéaume, fait partie du système[Quoi ?] des Devils du New Jersey de la LNH[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Elle fut embauchée à titre d'agent libre par le Lightning de Tampa Bay et disputa un match préparatoire pour le Lightning contre les Blues de Saint-Louis en 1992 et un autre contre les Bruins de Boston en 1993.

Rhéaume est la première femme à jouer un match de Roller Hockey International au cours de l'été 1994, portant les couleurs des Rockin' Rollers du New Jersey[4]. Elle va d'ailleurs aider l'équipe du New Jersey à infliger la première défaite des Phantoms de Pittsburgh 10 buts à 7[5].

Elle joue par la suite pour plusieurs clubs de ligues mineures ; elle remporta la médaille d'argent avec l'équipe du Canada aux Jeux olympiques de Nagano en 1998.

Elle s'est mariée en juin 1998 et a un fils.

Faits notables[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche de carrière sur http://www.hockeydb.com.
  2. (fr) Présentation de l'équipe Canadienne aux Jeux de 1998 sur http://www.hockeycanada.ca/.
  3. (en) Biographie de Pascal Rhéaume sur http://www.legendsofhockey.net/
  4. (en) Biographie de Rhéaume sur http://www.whockey.com.
  5. (en) Article de The Pittsburgh Post-Gazette publié sur http://www.slackers.net/.

Voir aussi[modifier | modifier le code]