Mamadou Diakité (football)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mamadou Diakité.
Mamadou Diakité
Mamadou Diakité.jpg
Biographie
Nationalité Drapeau du Mali Mali
Naissance 22 mai 1985 (29 ans)
Lieu Rosny-sous-Bois (France)
Taille 1,85 m (6 1)
Poste Milieu
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : France FC Metz
Drapeau : France SM Caen
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2003-2005 Drapeau : France FC Metz
2005-décembre 2006 Drapeau : Portugal Vitória Setubal (prêt)
2007-2008 Drapeau : France FC Metz
2008-décembre 2009 Drapeau : Belgique Mouscron
2010-2011 Drapeau : Qatar Al Ahli SC
2012-2013 Drapeau : Hongrie Honved FC
2013-2014 Drapeau : Italie FC Crotone
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2009 Drapeau : Mali Mali
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Mamadou Diakité est un footballeur professionnel franco-malien né le 22 mai 1985 à Rosny-sous-Bois. Il évolue au poste de milieu de terrain. Il fait son entrée dans l'équipe du Mali de football lors d'un match amical contre le Burkina Faso le 12 août 2009[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Dès l’âge de 15 ans, il rejoint Caen au côté de l’un de ses grands frères dès lors Footballer dans ce centre de Formation. Très proche de lui, il jouera une grande influence dans son parcours. Il côtoiera lors de sa formation Caennaise des joueurs tels que Mathieu Bodmer, Yohann Goufran, Eliot Grandin, Sigamara Diarra, Benoit Costil ou autres Youssef El Arabi. Pendant son parcours, il rencontrera des leaders tels que Franck Dumas, Xavier Gravellene, Xavier Calderon qui le forma. À 18 ans, c'est la déchirure avec Caen Pour des raisons personnelles, alors qu’il est en fin de Contrat Aspirant auprès du Centre de Formation de Caen, il refuse l'offre du Club Normand et décide de faire Bagages en Lorraine, à Metz plus justement. Recruté par Francis De Taddeo, Directeur du centre de formation du FC Metz et signe dès lors un contrat stagiaire professionnel de 2 ans. Formé avec la Génération championne de la Coupe Gambardella tel que Manuel Adebayor, Ludovic Obraniak, Franck Béria, Sebastien Bassong, Miralem Pjanic. Alors âgé simplement de 18 ans il participe a la coupe Du Monde moins de 20 ans aux Émirats arabes unisa avec son pays d'origine le Mali. Alors, que tout le prédestinait à signer un contrat professionnel avec Son Club Formateur, le destin en décidera autrement, son choix se portera à destination du Portugal, le Vitoria Sétubal Futebol Club, pour un contrat Professionnel de 5 ans. Tout semble lui sourire. Cependant, le club rencontre à cette période de grosses difficultés financières, 6 mois plus tard le club ne peut pas honorer le contrat qui les unit avec sa nouvelle recrue. C'est la fin de l'aventure portugaise. Mamadou retourna donc avec son club de cœur Metz qu'il lui font signer alors un contrat professionnel de 6 mois qui sera prolongé par la suite de 2 ans avec un titre de champion de France de Ligue 2 en poche. Le gout de la victoire lui ouvre de nouvelles perspectives. Ayant une envie de prendre une autre dimension, il est temps pour lui de partir le club Belge De Mouscron, qui souhaite renforcer son effectif, et lui offre cette possibilité. C’est un contrat de 3 ans qui sera signé avec le Royal Excelsior Mouscron. En intégrant ce club, il assistera au début de la descente en enfer d’un club qui croule sous les dettes puisque fin 2009 le club dépose bilan. Il ne pourra donc pas aboutir à ses 3 ans. Il restera 1 ans et demi. Alors que plusieurs clubs européens s’intéressent à lui, Mamadou étant libre de tout contrat, s'oriente vers un nouveau challenge que lui Propose le Club Qataris de Al Ahli Club Début 2010. Il signe donc un contrat professionnel et s'envole vers les pays des Emirats.

Clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. SB Tounkara, match amical Mali-Burkina Faso : Aigles, Samassa attend toujours le feu vert de la FIFA, l'Essor, 12 août 2009 [1]