Gracula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mainate)
Aller à : navigation, rechercher

Le genre Gracula inclut les deux espèces de mainate, ce sont des oiseaux passériformes de la famille des sturnidés, c'est-à-dire proches des étourneaux. Ces oiseaux noirs ont la faculté de parler, comme le font les perroquets.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Ce terme est probablement un emprunt à l'indo-portugais mainato, nom d'un oiseau chanteur vivant près d'un point d'eau, issu probablement d'une métaphore puisque ce terme désigne un homme dont le métier consiste à laver le linge des autres[1]. Il est attesté en français depuis au moins 1775, date de parution de l'œuvre de Georges-Louis Leclerc de Buffon.

Le terme mainate désigne officiellement, en se basant sur la liste de la CINFO, seulement les deux espèces de ce genre, à savoir le Mainate de Ceylan et le Mainate religieux. Cependant ce terme est souvent appliqué à une multitude de Sturnidae de couleur noire, d'origine d'Asie du Sud-est ou d'Amérique.

D'autres espèces peuvent être appelées mainate, par exemple :

Nom scientifique nom CINFO Nom vernaculaire
Leucopsar rothschildi Étourneau de Rothschild Mainate de Bali
Les espèces du genre Acridotheres comme le Martin triste ou mainate triste
Plusieurs espèces du genre Mino comme le Mino de Dumont Mainate à face jaune
Plusieurs espèces du genre Basilornis comme le Basilorne de Céram Mainate des Moluques
Plusieurs espèces du genre Streptocitta comme le Streptocitte à cou blanc Mainate à gorge blanche
Enodes erythrophris Énode à sourcils rouges Mainate à sourcils rouges
Scissirostrum dubium Scissirostre des Célèbes Mainate dubitatif
Plusieurs espèces de Quiscalus comme le Quiscale des marais ou mainate des marais
Plusieurs espèces de Euphagus comme le Quiscale rouilleux ou mainate rouilleux

Description[modifier | modifier le code]

Leur plumage est généralement noir brillant ; ces oiseaux mesurent habituellement une vingtaine de centimètres. Ils peuvent vivre de 15 à 30 ans. Leur bec est jaune.

Ils sont considérés comme étant parmi les meilleurs « oiseaux parleurs » de par leur capacité exceptionnelle à reproduire des sons, comme peuvent aussi le faire les perroquets[2].

Élevage en captivité[modifier | modifier le code]

S'ils sont élevés en captivité, il est nécessaire de les mettre dans une grande cage. Leur alimentation peut alors se composer d'une pâtée spéciale pour mainates et de granulés. Ils aiment également les fruits (poires, pommes, figues…).

Il est nécessaire de couper régulièrement leurs ongles et de leur donner de quoi se baigner tous les jours. Le mainate adore les bains de soleil et craint le froid et les courants d'air.

Le mainate imite, souvent mieux que les perroquets, les sons et même la voix humaine, à condition bien sûr de l'avoir eu tout jeune. Il faut bien réfléchir avant de prendre un mainate chez soi car cet animal est très sale. Quand il mange il secoue la tête et projette des aliments tout autour de la cage. La cage doit être nettoyée pratiquement tous les jours car le mainate produit des excréments liquides et abondants.

Systématique[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence (version 2.2, 2009) du Congrès ornithologique international (ordre phylogénique) :

Distribution[modifier | modifier le code]

Ils sont originaires du Sud-Est asiatique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chronica de Bisnaga ds Dalg., emprunter au malayalam maṇṇaṭṭan, maṇṇaṭṭi. 1525
  2. Vidéo d'un mainate répétant des mots souvent entendus