Martin triste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Acridotheres tristis

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Martin triste

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Sturnidae
Tribu Sturnini
Genre Acridotheres

Nom binominal

Acridotheres tristis
Linnaeus, 1766

Répartition géographique

alt=Description de l'image Common Mynah distribution map.png.


Statut de conservation UICN

( LC )
LC UICN3.1 : Préoccupation mineure

Le Martin triste (Acridotheres tristis) est une espèce d'oiseau proche du mainate de la famille des Sturnidae.

Morphologie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Comportement[modifier | modifier le code]

Reproduction[modifier | modifier le code]

Œufs de Martin triste Muséum de Toulouse

Il construit son nid dans un trou de mur ou de tronc d'arbre. Il a des couvées de 4 à 6 œufs.

Captivité[modifier | modifier le code]

Les Réunionnais les capturent dès leur plus jeune âge et les nourrissent eux-mêmes. À un certain âge, ils coupent le filet (petit muscle se trouvant sous la langue du martin) ; bien que le martin ne soit pas capable de reproduire de longues phrases, il peut, grâce à cette opération, répéter quelques mots simples, ou siffler des airs connus, ce qui fait la joie des Réunionnais.[réf. souhaitée]

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Acridotheres tristis a été décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1766.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Il en existe deux sous-espèces :

  • Acridotheres tristis melanosternus (Legge, 1879) ;
  • Acridotheres tristis tristis (Linnaeus, 1766).

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Répartition[modifier | modifier le code]

Il vit et se reproduit dans la partie tropicale du sud de l'Asie depuis le Sri Lanka jusqu'à l'Ouzbékistan, en passant par l'Inde et l'Afghanistan.

Il a étendu son domaine vers le sud-est de l'Asie et a été introduit largement dans d'autres pays et territoires, comme l'Afrique du Sud, Israël, Hawaii, l'Amérique du Nord (notamment le sud de la Floride), l'Australie, la Nouvelle-Zélande, la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie, les Émirats arabes unis, l'île Maurice, la Réunion et Madagascar.

Habitat[modifier | modifier le code]

Ce passereau se trouve en abondance dans les bois clairsemés, les champs et autour des habitations.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Dickcissel d'Amérique mâle perché sur un poteau métallique, chantant cou tendu et bec ouvert.

Chants et appels

Fichiers multimédia sur Commons :
Enregistrement 1 :

Écouter le Martin triste
sur xeno-canto

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

  • Langrand O. (1995) Guide des oiseaux de Madagascar. Delachaux & Niestlé, Lausanne, Paris, 415 p.
  • Sueur F. (1996) Observations ornithologiques à Madagascar. Alauda, 64 : 435-442.