MSirda Fouaga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
MSirda Fouaga
Noms
Nom algérien مسيردة الفواقة
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Oranie
Wilaya Tlemcen
Daïra Marsa Ben M'Hidi
Chef-lieu Arbouz
Code ONS 1330
Démographie
Population 5 693 hab. (2008[1])
Densité 66 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 01′ 11″ N 2° 03′ 54″ O / 35.0196062, -2.064949135° 01′ 11″ Nord 2° 03′ 54″ Ouest / 35.0196062, -2.0649491  
Superficie 86 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Tlemcen
Localisation de la commune dans la wilaya de Tlemcen

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
MSirda Fouaga

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
MSirda Fouaga

MSirda Fouaga, ou M'Sirda Fouaga, est une commune de la wilaya de Tlemcen, proche de la frontière marocaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune de MSirda Fouaga est situé au nord-ouest de la wilaya de Tlemcen. Son chef-lieu, Arbouz, est situé à 95 km au nord-ouest de Tlemcen, à 50 km au nord-ouest de Maghnia et à 19 km à vol d'oiseau à l'est de la ville marocaine de Saïdia.

Communes limitrophes de MSirda Fouaga
Marsa Ben M'Hidi Mer Méditerranée Souk Tlata
Marsa Ben M'Hidi MSirda Fouaga Souk Tlata
 ? (Maroc)  ? (Maroc), Bab El Assa Bab El Assa

Localités de la commune[modifier | modifier le code]

En 1984, la commune de M'Sirda Fouaga est constituée à partir des localités suivantes[2] :

  • M'Sirda Fouaga
  • Arbouz (chef-lieu)
  • Boukanoun
  • Sebabna
  • Djama Et Oust
  • Bider
  • Ouled Bouyacoub
  • Zaouia Ouled Benyahia
  • El Hanach Poste Bourogba
  • El Ayayat

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

La région de M'sirda est divisée en deux douars les Fouaga et les Tahta, elle se compose de 16 fractions (familles) qui sont Bekhata, Beni Sedrata, Kaezaouia, Mehada, Khada, Kouarda, Ouled ben Ayed et Yalaoui pour les Tahta et Ouriache, Anabra, Aghrem, Mefi, Bedar, Ouled ben Chaib, Elhouaren et les Ouled ben Yahia pour les Fouaga. La tribu des M'sirda a cessé d'exister en tant qu'unité ethnique par l'arrêté d'homologation du 31 août 1825 qui l'a érigée en deux divisions administratives les douars M'sirda Fouaga et M'sirda Tahta.

Les régions montagneuses de M'sirda ont longtemps étaient un refuge pour les tribus berbères mais il serait toutefois téméraire d'en conclure que les M'sirda sont de purs Berbères. Il paraît bien au contraire qu'ils se soit constitué comme tant d'autres au cours du temps par la réunion d'éléments hétérogènes. On peut distinguer parmi eux deux éléments ethniques : l'un autochtone (berbères) qui comprend surtout les Msirda et les Anabra, l'autre arabe qui comprend les Abd-el-Moumen et les Ouled-ben-Yahia.

Les Msirda appartiendraient à la race des zénètes et descendraient d'Istilien. Quant aux Anabra originaires de Tlemcen et descendants d'Yaghmoracen (fondateur de la dynastie Abd-el-Ouadite) seraient venus se joindre aux Msirda pour échapper à la domination turque. Ces deux éléments constituent la majorité des éléments berbères de la région.

Concernant les éléments arabes, ils ont de commun leur prétention à une ascendance chérifienne : les Oulad Abd-el-Moumen par l'intermédiaire d'Idris et les Oulad ben Yahia par l'intermédiaire de Mouley Abdelkader el Djilani.

L'histoire de M'sirda sous la forme de leurs tribus actuels n'est pas très vieille. En effet la plus vieille mention que l'on trouve de ce nom dans les annales du Maghreb (Mzerdâ) sont d'Ibn-Khaldoun (célèbre historien arabe du XVe siècle) et remonteraient aux XIIe siècle. Sous l'occupation française, Napoléon III, divise la région de Msirda en deux douars, les M'sirda Tahta et les M'sirda Fouaga.

Population[modifier | modifier le code]

Les habitants de la région sont appelés les Msirdiyines.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]