Mímir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Odin trouvant le corps décapité de Mímir. Illustration : Georg Pauli.

Mímir est un personnage de la mythologie nordique connu pour sa sagesse. Il est décapité après la guerre entre les Ases et les Vanes, mais le dieu Odin ressuscite sa tête pour obtenir des conseils. Sa tête garde une source sous l'arbre-monde, Yggdrasil.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Pour l'interprétation du nom Mímir, en vieux norrois Mímir, les chercheurs sont divisés en deux camps :

  • Selon les uns, le nom Mímir est étroitement associé à la sagesse et à la mémoire, et signifierait « celui qui se rappelle ». Le nom serait donc apparenté au vieil anglais mimorian, au latin memor, et proviendrait de la racine indo-européenne *smer-, *mer-, « se souvenir ».
  • Pour d'autres chercheurs comme François Xavier Dillmann, le nom serait proche du norvégien meima « mesure », et dériverait de l'indo-européen *mer- « mesurer » avec la signification de « celui qui mesure le destin ».

Mythe[modifier | modifier le code]

Il était un dieu de la Sagesse, Ase et une des deux divinités envoyées en échange de la paix aux Vanes. Mais ces derniers, en réalisant qu'ils avaient été bernés, décapitèrent le dieu et envoyèrent sa tête aux Ases. Toutefois, Odin l'enduisit d'une mixture d'herbes pour qu'elle ne pourrisse pas et il l’enchanta de sortilèges. Une fois ramenée à la vie, elle était capable de parler et de révéler des secrets occultes, « de nombreuses vérités que personne d'autre ne connaît ». Odin la plaça sous les racines d'Yggdrasil près du puits du même nom que la tête momifiée. Il devient ainsi le gardien de la Mimisbrunn (la « source de Mímir »), source qui renferme la sagesse et l'intelligence, dans le Jotunheim sous une des racines d'Yggdrasil.

L'œil d'Odin[modifier | modifier le code]

Un jour, alors que Odin venait de créer le monde, il vint voir Mímir afin de boire l'hydromel afin de disposer d'une grande sagesse. Mímir accepta, mais en échange, Odin dut lui donner l'un de ses yeux, ce qu'il fit. Ainsi, Odin devint l'un des dieux les plus sages.

Bibliographie[modifier | modifier le code]