London Fire Brigade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir LFB.
London Fire Brigade
Image illustrative de l'article London Fire Brigade

Création 1865
Type Pompier
Siège Drapeau : Royaume-Uni Londres
Coordonnées 51° 30′ 12″ N 0° 05′ 55″ O / 51.50335, -0.0986251° 30′ 12″ N 0° 05′ 55″ O / 51.50335, -0.09862  
Effectifs 7 000 employés (avril 2008)
Chief Fire Officer Ron Dobson
Affiliation(s) LFEPA
Site web www.london-fire.gov.uk

Géolocalisation sur la carte : Londres

(Voir situation sur carte : Londres)
London Fire Brigade
Camion de la LFB

La London Fire Brigade (LFB) est le corps des sapeurs-pompiers de Londres. Ils fournissent les services de lutte contre l'incendie de secours aux personnes à Londres. C'est le troisième plus grand département contre le feu dans le monde avec environ 7 000 employés. En 2004, ils ont répondu à presque 300 000 appels d'urgence, répondus à 60 000 feux et plus de 5 000 accidents de trafic faisant d'eux les sapeurs-pompiers les plus occupés dans le monde. Aussi bien que la lutte traditionnelle contre l'incendie, les LFB répondent aux incidents concernant les matériaux dangereux, conduisent la planification des secours et exécutent des inspections et l'éducation de sûreté contre feu. Ils ne fournissent pas un service d'ambulance, celui-ci est exécuté par le Service d'Ambulance de Londres.

Le QG est à Lambeth, sur Albert Embankment, à côté de la Tamise, et près de Lambeth Bridge.

Depuis 2000, la brigade est administrée par Greater London Authority grâce à la London Fire and Emergency Planning Authority(LFEPA).

Présentation[modifier | modifier le code]

Londres est une ville de 1 580 km2 avec 8 millions d'habitants, qui est divisée en 13 « boroughs » (circonscriptions administratives).

Le corps de pompiers, la London Fire Brigade, comporte 158 casernes ainsi qu'une caserne fluviale et une caserne centrale. Au niveau administratif, le corps comporte trois services :

  • la direction des services opérationnels : distribution des secours, centre de réception des alertes, actions auprès des jeunes dans les écoles, respect de la législation, planning et sécurité du travail ;
  • la direction des ressources : stratégie du service, finances, ressources humaines, formation, logistique ;
  • la direction juridique: coordination des moyens, prévention, communication, préparation des textes de loi, veille technologique.

Les missions sont, par ordre d'importance :

  1. l'élaboration des lois qui concernent la défense contre l'incendie et la sécurité du public ;
  2. la définition des plans de secours ;
  3. la lutte contre l'incendie ;
  4. les interventions techniques : désincarcération, personnes coincées dans les ascenseurs, assèchement d'appartements… ;
  5. préparation de plans de secours pour les catastrophes (accidents de train, inondations, pollutions…).

On voit que la partie fonctionnelle (prévention) est prioritaire devant la partie opérationnelle (intervention).

L'effectif se compose en 2005 de 6 800 personnes dont 5 700 pompiers opérationnels (officiers compris), tous professionnels. Ils tournent en quatre équipes ayant une couleur (rouge, blanche, bleue et verte) ; une équipe fait deux gardes de jours suivies de deux gardes de nuit et de quatre jours de repos, une garde faisant 12h.

Une centaine de personnes se relaient pour la réception des appels d'urgence (n° de téléphone « 999 »), c'est la control staff (« équipe de régulation »). Les personnels administratifs et techniques, dits « sans uniforme », sont environ 400 ; cela comprend entre autres les officiers chargés de la formation.

Le recrutement ne se fait qu'à la base, on ne peut pas être recruté directement comme officier. Les recrues suivent une formation au centre de Southwark, puis sont en stage durant une année.

La brigade comprend 326 véhicules en 2005 : 242 fourgons mixtes d'incendie et de secours routier, 30 échelles automatiques et bras élévateurs, 6 véhicules de sauvetage Fire rescue units pour les interventions sur les risques chimiques, les désincarcérations lourdes et le soutien aux équipes d'incendie (remplissage des appareils respiratoires isolants, ventilation opérationnelle), 10 dévidoirs automobiles (réserves de tuyaux d'incendie), 4 cellules mousse (pour les feux d'hydrocarbure), 5 postes de commandement mobiles et 2 bateaux-pompes. Des messages de préventions sont peints sur les véhicules (la prévention étant la première mission).

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]


Articles connexes[modifier | modifier le code]