Liste des épisodes de Foot 2 rue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article présente la liste des épisodes de la série télévisée Foot 2 rue.

Sommaire

Hors saison[modifier | modifier le code]

  • La finale (01re partie)
  • La finale (02e partie)

Ce double épisode est majoritairement constitué d'éléments des derniers épisodes de la saison 1.

Saison 1 (2007)[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : Duel au vieux port[modifier | modifier le code]

Le groupe d'amis, Sébastien Tagano dit Tag, Gabriel N'Duala et les jumeaux Tekno (Tarek et Nordine) sont pensionnaires à l'Institut Riffler. Un dimanche, alors que les autres élèves sont rentrés chez eux et qu'ils sont sous la surveillance du père Chrono et de Mademoiselle Adelaïde dite la « Zelle », les garçons jouent au football, leur passion, dans la cour déserte. La nuit, un copain de classe, Toni, un gros vantard, vient leur demander de l'aide car il s'est fait prendre son ballon « Spécial Coupe du Monde » par deux types de la bande des Requins du Port. Il ne pourra le récupérer que s'il sort vainqueur d'un duel de Foot qui doit avoir lieu le lendemain sur le port. Mais seul, il n'a aucune chance...

Épisode 2 : Goal surprise[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, c'est le jour prévu pour la rencontre avec les Requins du Port. C'est aussi le jour de la cérémonie anniversaire du vieux Comte fondateur, en son temps, de l'Institut Riffler. Éloïse, dernière descendante en date des Riffler et passionnée de Foot, cherche une excuse pour ne pas accompagner ses parents à cette réunion ennuyeuse. Nos garçons, eux, profitent d'un discours soporifique pour s'échapper et se rendre à leur rendez-vous avec les Requins du Port. Éloïse décide de les suivre sans se faire voir. Elle assiste ainsi à la trahison du gros Toni, le lâche gardien de but qui s'enfuit du terrain à la première difficulté car les habitants du quartier, dont le match trouble la tranquillité, veulent se plaindre à la police. Éloïse décide bientôt d'intervenir.

Épisode 3 : Mise à l'épreuve[modifier | modifier le code]

Requin a demandé que tous les capitaines des équipes de Foot de Rue de la ville se réunissent le soir pour le « Grand Vote ». Il s'agit de savoir si les Vampires des Boulevards, les Fantômes de la Cité, les Vagabonds du Parc, ainsi que les Barracudas du Centre Commercial, acceptent de reconnaître la nouvelle équipe de l'Institut Riffler. Nos héros se heurtent d'emblée à l'hostilité de Ben, capitaine des Fantômes de la Cité. Mis à l'épreuve, ils doivent se mesurer à une équipe formée par les différents capitaines. Entre-temps, Toni qui espionnait les garçons, se fait punir par les jumeaux. Éloïse est définitivement acceptée dans l'équipe.

Épisode 4 : L'amitié d'un capitaine[modifier | modifier le code]

Tous les capitaines des équipes de Foot de Rue de Port-Marie sont convoqués à l'ancienne Usine à Sardines pour le tirage au sort du Tournoi du Port. Cartoon en informe Éloïse qui prévient Gabriel ; mais Gab' ne fait pas parvenir la convocation à Tag (étant triste car ayant regardé un film d'amour entre un père et son fils, lui rappelant qu'il est orphelin). Gabriel va donc à la place de Tag à la réunion des capitaines. Le tirage au sort désigne les Fantômes de la Cité comme adversaires de l'équipe de l'Institut Riffler. Toni, gonflé d'orgueil, a été engagé par Ben en tant que gardien de but : une véritable union du fauve et du serpent. Les Riffler vont-il gagner ?

Épisode 5 : Le Lion d'Afrique[modifier | modifier le code]

Le maire de Port-Marie a mis au point un dispositif policier ultramoderne destiné à améliorer la répression des « Pirates des Rues » de la ville. Au cours du match qui oppose l'équipe de l'Institut à celle des Vagabonds du Parc, Ben alimente l'hostilité de la population contre les joueurs en lançant un second ballon contre un échafaudage,qui s'écroule. Omar, un jeune immigré sud-africain, cousin d'un membre des Vagabonds du Parc, est arrêté à tort par la police, et la famille du cousin est expulsée de son logement par Monsieur Grétie, le propriétaire raciste. Révolté, Tag est décidé à réagir.

Épisode 6 : Les Tigres de papier[modifier | modifier le code]

Suite à une fausse manœuvre, le ballon des Riffler atterrit dans la boutique de Madame Véra, puis dans les mains d'un jeune livreur chinois qui le sauve de la police. Le livreur accepte de restituer le ballon à condition que l'équipe de l'Institut Riffler affronte les Dragons de Shanghai dans le quartier chinois. Or ceux-ci ont une redoutable réputation. Durant la rencontre, le ballon brise la vitrine d'un commerçant, et la police intervient contre nos garçons. Sauvés grâce à leurs challengers chinois, les membres des deux équipes fraternisent...

Épisode 7 : Naissance d'un rêve[modifier | modifier le code]

Grâce aux recherches faites par Gabriel sur Internet, les garçons sont maintenant convaincus qu'il existe des équipes de Foot de Rue dans le monde entier. Les Dogs de Toronto ont organisé un chat sur Internet à minuit. Les garçons y participent en utilisant l'ordinateur du bureau de Mademoiselle Adelaïde. Tag propose alors de créer une Coupe du Monde de Foot de Rue. Prévenu par une lettre anonyme de Toni, les garçons se font surprendre par le père Chrono. Démasqué par Gabriel, l'affreux Toni reçoit le « châtiment des cafteurs » : il se retrouve enfermé dans la cave à charbon. Chrono, qui est au courant du projet de coupe du monde de Tag, trouve l'idée géniale...

Épisode 8 : La grande sélection[modifier | modifier le code]

Grâce au père Chrono, nos garçons ont reçu le soutien de Luis Ornando dit « Fédé », ancien champion international qui se consacre désormais aux enfants déshérités à travers le monde. Grâce à son organisation, « Enfants du Monde », la sélection des équipes qui vont disputer ce premier Mondial de Foot de Rue se fait un peu partout sur la planète. À Port-Marie, les demi-finales opposent d'une part les Vampires des Boulevards aux Fantômes de la Cité et d'autre part les deux équipes amies des Riffler et des Requins du Port. Alors que Gabriel est follement épris d'Éloïse, cette dernière demande innocemment à celui-ci de l'aider à conquérir... le cœur de Tag, ce qui plonge Gabriel dans la dépression.

Épisode 9 : Un choix impossible[modifier | modifier le code]

La veille de la finale de qualification, les parents des jumeaux Tekno débarquent à l'Institut Riffler accompagnés de l'entraîneur de l'Olympique. Ce dernier recherche de jeunes attaquants pour son équipe de cadets. L'Olympique est le rêve pour tout jeune footballeur. Les Tekno doivent quitter l'Institut sur le champ pour devenir pensionnaires du très luxueux Olympique, en vue d'y passer des tests. Ils auraient dû être fous de joie, mais comme les autres membres de l'équipe des Riffler, ils sont atterrés à l'idée de rater la finale qui devait les opposer aux Fantômes de la Cité, et d'offrir ainsi la victoire au détestable Ben. Face à ce gros problème, Tag va consulter Requin...

Épisode 10 : Les Diables du Bronx[modifier | modifier le code]

La sélection pour le premier Mondial de Foot de Rue est maintenant terminée et les équipes vont arriver à Port-Marie pour s'y rencontrer. Les jeunes joueurs de la ville préparent leur arrivée, s'affairant à transformer l'ancienne Usine à Sardines en Cité du Foot de Rue. Soudain, les Diables du Bronx, une équipe de filles de New York, débarquent et manifestent bruyamment leur mécontentement, car on a oublié de les inscrire. Requin décide alors un match entre elles et les Riffler pour le lendemain, afin de juger de leur niveau, auquel cas elles pourront participer au Mondial. Pendant qu'Éloïse offre l'hospitalité aux nouvelles venues, le perfide Ben mijote un nouveau sale coup...

Épisode 11 : Le Mondial de Foot de rue[modifier | modifier le code]

Les équipes du monde entier débarquent en secret à Port-Marie pour le Mondial. L'équipe de l'Institut Riffler est rebaptisée « Bleus de Port-Marie ». Monsieur Albert, le coiffeur de la vieille place, flanqué de Marcel son chien cardiaque a repéré la Cité du Foot de Rue où la fête de lancement a lieu. Il y voit l'occasion rêvée pour que la police frappe un grand coup qui mettra enfin un terme aux agissements de ces voyous. Le premier match du Mondial oppose les Bleus aux Diables du Bronx et se déroule sur le chantier de l'autoroute.

Épisode 12 : Les ennemis dans l'ombre[modifier | modifier le code]

Face à l'incapacité du maire et de la police d'assurer le calme dans la ville, quelques citoyens ont décidé de l'assurer à leur place. Les commerçants de la vieille ville ont créé une organisation secrète comprenant madame Véra, la légumière, monsieur Albert, le coiffeur et monsieur Salim. Leur devise : « Propreté et Civilisation ». Ils décident de passer à l'action et kidnappent un joueur des Wallabies en plein match contre les Bleus. Les joueurs de Foot de Rue décident de réagir.

Épisode 13 : Les inséparables[modifier | modifier le code]

Deux des joueurs du Mondial, Jane des Diables du Bronx et Eduardo des Méninos du Brésil, se sont amusés à terroriser la population de Port-Marie avec une voiture de police préalablement volée. Ayant ainsi violé le code du Foot de Rue et mis de ce fait toutes les équipes en danger, ils ont été exclus du match qui doit opposer leurs deux équipes. Ils sont remplacés par des joueurs tirés au sort, lequel désigne Tarek et son frère jumeau Nordine. Les deux inséparables se retrouvent donc dans deux équipes opposées. Pendant ce temps, le maire traque les « Pirates des Rues » en hélicoptère. Depuis que son petit chien cardiaque a marqué un but, monsieur Albert le coiffeur est devenu un grand fan des Bleus et du Foot de Rue. Il fait désormais partie du service de protection du Mondial. Cependant, jouer contre son frère jumeau s'avère plus difficile que prévu. Et la situation n'est pas meilleure quand ce sont Tag et Éloïse qui prennent leur place et doivent jouer l'un contre l'autre.

Épisode 14 : Romance brésilienne[modifier | modifier le code]

Le prochain match opposera les Bleus aux Meninos du Brésil. Pendant l'entrainement, Eloïse se rapproche de Zanghezino, ce qui déplait à Tag car il est récemment tombé amoureux d'Eloïse. Les relations entre les 5 joueurs deviennent tendus alors que le match approche...

Épisode 15 : L'institut est en danger[modifier | modifier le code]

La population de Port-Marie est de plus en plus attirée par la beauté des matchs, le talent de ces jeunes et l'intérêt de cette compétition mondiale. Les Bleus se sont fait de nombreux alliés. Mais monsieur Maroni, le maire, est bien décidé à gagner sa guerre : écraser ces voyous qui commencent à miner sa popularité auprès des électeurs. Il a compris que le « mal » possède sa racine à l'Institut Riffler. Comme les bâtiments sont vétustes, il fait intervenir un inspecteur qui, calcule-t-il, ne pourra que décréter sa fermeture et anéantir ainsi le Foot de Rue dans la ville. Il peut compter sur la collaboration du traître Ben et de son allié Tony.

Épisode 16 : Les secrets enfouis[modifier | modifier le code]

La boutique de la grosse madame Véra, l'acariâtre et irréductible ennemie de nos garçons, a été dévalisée. Le butin étant retrouvé dans la chambre des garçons, ceux-ci se retrouve accusés de vol. Maroni le maire de Port-Marie tient là un excellent prétexte pour fermer enfin cette « pépinière de voyous ». Mais mademoiselle Adélaïde se dresse face au maire ; elle interdit cependant toute sortie aux Bleus. Ces derniers subodorent que le vilain Toni et Ben son patron sont à nouveau dans le coup... En attendant, ils sont toujours « lanterne rouge » au classement du Mondial et doivent rencontrer les redoutables Cobras de Calcutta ce soir !

Épisode 17 : Carton rouge[modifier | modifier le code]

L'impensable est arrivé! Tag s'est acharné à coup de pieds sur son adversaire à terre. Il a beau nier, la preuve est là: un témoin avait tout filmé. Face a une telle faute et à une telle sauvagerie, Fédé et Chrono n'hésitent pas une seconde pour l'exclure définivement du Mondial. Il prononcent également l'annulation de la victoire des Bleus sur les Scorpions du Désert. Pour Tag tout est fini. Et puisque plus rien ne le retient dans cette ville qui ne veut pas l'entendre, Tag confie son équipe à Requin et décide de partir pour toujours...

Épisode 18 : À la lueur des étoiles[modifier | modifier le code]

Monsieur Albert a réussi à mobiliser l'entraîneur de l'Olympique de Port-Marie (OPM) pour s'occuper des Bleus avant le match prévu le soir à 21 h contre les Scorpions du Désert. Mais Tag se blesse au genou lors de cet entraînement. Or Z, la superstar mondiale du foot, est précisément au siège de l'Olympique pour discuter devant le douteux maire Maroni de son entrée à l'OPM. Z est accompagné de son soigneur attitré, Sylvius, vieil ami de Chrono. Celui-ci lui demande de soigner Tag. Tag est aussitôt amené au siège de l'OPM où se déroulent les pourparlers entre le groupe de Z, les dirigeants du club et le maire. Maroni surprend alors par hasard la conversation des amis de Tag, et apprend ainsi le lieu et l'heure du match du soir. Ravi, le maire décide de piéger et de capturer d'un seul coup tous les joueurs de Foot de Rue...

Épisode 19 : Les Scorpions du Désert[modifier | modifier le code]

Monsieur Albert et monsieur Salim, devenus les plus fervents supporters des Bleus, ont surpris les Scorpions du Désert en train de s'entraîner. Catastrophés, ils viennent prévenir nos héros que les Scorpions disposent d'une nouvelle arme secrète. Les Bleus éclatent alors de rire car ils ont déjà battu cette équipe plus d'une fois. Mais sous-estimer l'adversaire est toujours très dangereux...

Épisode 20 : Le secret de Mamie Riffler[modifier | modifier le code]

Tandis que les Bleus au complet aident les Diablesses du Bronx à s'entraîner en vue de leur prochain match, les parents d'Éloïse cherchent en vain leur fille. Inquiets, ils téléphonent au maire qui, voyant là une belle occasion de régler leur compte aux jeunes joueurs, se fait un plaisir de leur annoncer que leur fille fréquente des voyous, et que le responsable de cette situation est un certain Luis Ornando dit « Fédé ». Il leur conseille de porter plainte contre lui afin de le faire arrêter et expulser. Le comte et la comtesse portent donc plainte, et Fédé est arrêté. Furieuse, Éloïse décide de quitter à jamais le domicile de ses parents. Mais la vieille Mamie Riffler qui ne disait jamais rien, entreprend d'ouvrir les yeux de papa et maman Riffler.

Épisode 21 : Les Dragons de Shanghai[modifier | modifier le code]

Les Bleus doivent affronter demain les Dragons de Shanghai. Ceux-ci sont vraiment très forts. Ils viennent une fois de plus de triompher, sous le regard affolé des Bleus qui, démoralisés, pensent n'avoir aucune chance contre cette équipe invaincue depuis le début du Mondial. Le soir, Gabriel entreprend alors un entraînement spécial qui permettrait à l'équipe de les vaincre. Malheureusement, lors de cette séance intensive, Tek tombe, perd connaissance et est amené par ambulance à l'hôpital...

Épisode 22 : Gabriel a craqué[modifier | modifier le code]

Gabriel s'est continuellement dépensé sans compter pour les autres. Ceux-ci ont pris l'habitude de cette situation. On le charge de toutes les corvées, mais personne n'est jamais là pour s'occuper de lui. Même ses parents, qu'il cherche à joindre par téléphone, se désintéressent de ce qu'il dit. Très déprimé, il disparaît quelques heures avant le match. Tous ses amis - et ils sont nombreux - se sentent coupables de ne pas avoir fait plus attention à lui et se mettent à le rechercher activement...

Épisode 23 : Sponsor secret[modifier | modifier le code]

Ce soir, les parents d'Éloïse organisent une grande garden-party dans leur somptueuse résidence. On doit y procéder au tirage au sort des matchs de demi-finale. Tous les joueurs de toutes les équipes du Mondial sont conviés. Il s'y trouve aussi un invité un peu particulier : monsieur Pico, le propriétaire des grandes usines d'équipement sportif qui portent son nom. Il se dit prêt à sponsoriser les équipes finalistes et propose aux Meninos et aux Bleus - qu'il pense être les futurs finalistes - de les équiper gratuitement de son tout nouvel article : les chaussures « Pico Superfoot » ... à condition qu'ils signent des contrats et s'entraînent sous sa houlette.

Épisode 24 : Vaincre avec l'ennemi[modifier | modifier le code]

Nous sommes à la veille de la demi-finale du Mondial de Foot 2 Rue, mais une grosse tuile frappe l'équipe des Bleus : Gabriel est bloqué par une tornade en Afrique et ne pourra jouer le match tant attendu, qui doit opposer nos amis aux Wallabies d'Australie. Il faut le remplacer d'urgence. Et bien que les candidats amis soient nombreux, aucun n'est capable de s'intégrer en jouant à la manière des Bleus. Tag a alors une idée. Il demande à Ben, ancien ennemi de l'équipe, mais qui a fait en son temps amende honorable, de remplacer Gabriel au pied levé. Nul n'a étudié le jeu des Bleus mieux que Ben autrefois, afin d'arriver à le saboter. Ben accepte in extremis, mais l'acceptation de sa présence par les autres membres de l'équipe pose de gros problèmes...

Épisode 25 : Le meilleur d'entre nous[modifier | modifier le code]

C'est la nuit. Demain aura lieu la seconde demi-finale qui opposera les Meninos du Brésil aux Dragons de Shanghai, et la fête battra son plein. Mais Tag ne peut pas dormir. Il a pris conscience que la grande aventure touche à sa fin. Il quitte subitement l'Institut, et se dirige vers le port où il est rejoint par Ben, devenu un ami, et qui ne peut dormir lui non plus. Tag lui raconte ses inquiétudes : bientôt les jumeaux Tekno le quitteront pour parfaire leur formation à l'Olympique et Gabriel ira rejoindre ses parents au bout du monde. Il ne sera plus que « capitaine de plus rien du tout ». Ben tente de le rassurer en soulignant l'importance et le grand succès de son œuvre, et en lui affirmant qu'il est le meilleur des capitaines. Le lendemain alors que le match se déroule devant une foule enthousiaste, Tag erre dans la ville. Il est suivi comme son ombre par le tout jeune P'tit Dragon, un de ses très nombreux admirateurs...

Épisode 26 : Black out sur la finale[modifier | modifier le code]

Le match de finale doit avoir lieu le soir après le coucher du soleil. Maroni, soucieux de sa réélection, a définitivement capitulé devant le succès du Foot de Rue. Il a invité une équipe de la chaîne Mondial Sport TV pour couvrir l’événement. Dès le petit matin, le reporter Peter Stone, interviewe les jeunes des deux équipes. Mais sur ordre de l'odieux Steph Lombard, patron de la chaîne qui désire semer la zizanie entre les équipes afin de réaliser des scoops lucratifs, Stone procède à des montages mensongers et les fait diffuser. La querelle se répand rapidement et bientôt un affrontement violent menace les Meninos et les Bleus. Tandis que Fédé réconcilie les joueurs, Ben, qui a compris le sale rôle de la TV, forme un commando afin de couper l'alimentation électrique de la ville. Ils sont surpris par le très maladroit agent Pradet, qui par mégarde crée lui-même un court-circuit et coupe ainsi tout courant électrique dans la ville...

Saison 2 (2008)[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : 2 Bleus chez les Bleus[modifier | modifier le code]

C'est la rentrée des classes. Pendant l'été, les jumeaux Tekno ont quitté l'Institut Riffler pour rejoindre l'Olympique, et les Bleus ne sont plus que trois. Jérémy Weber, un nouveau pensionnaire de l'Institut propose à Tag de rejoindre l'équipe. Il est de fait très doué. Facétieux et indiscipliné, il a déjà subi huit renvois de divers collèges. D'autre part, les Bleus sont défiés par une équipe de voyous : les Méga-Killers, ramassis des pires raclures de la cité qui commencent à exercer une dangereuse influence sur les jeunes de la ville. Jérémy parvient à forcer la main à Tag en acceptant le défi des Méga-Killers au nom des Bleus. Tag doit donc engager d'urgence deux recrues. C'est ainsi que Jérémy, puis une fille du nom de Samira, font leur entrée dans l'équipe...

Épisode 2 : Jongler avec son passé[modifier | modifier le code]

Jérémy est contacté par ses anciens coéquipiers, les Skyrunners, champions d'urbanball, qui lui proposent de faire partie à nouveau de leur équipe. Il hésite : doit-il continuer son aventure avec les Bleus en vue de décrocher une qualification pour la Coupe du Monde, ou retrouver l'absence de contrainte du mode de vie des Skyrunners ?

Épisode 3 : Les Irréductibles[modifier | modifier le code]

Les Bleus reçoivent un appel d'un certain Stéphane, capitaine de l'équipe des Irréductibles dans une cité de Port-Marie. Son but est d'éloigner les jeunes, grâce au Foot, de la délinquance qui règne dans ce quartier ; il désire les rencontrer dans la cité. Les Bleus s'y rendent et découvrent que Stéphane est un garçon en fauteuil roulant. Il leur lance un défi : les Bleus contre son équipe. Mais une bande de voyous, les Démoniaques, font la loi dans cette cité. Ils interviennent pour chasser les Bleus de leur territoire et, armés de gros bâtons, leur enjoignent de ne plus jamais y mettre les pieds. Peu importe, Tag a décidé que ce match aurait lieu...

Épisode 4 : Une pêche d'enfer[modifier | modifier le code]

Les Bleus doivent bientôt affronter les redoutables Desperados lors d'un match comptant pour les qualifications au futur Mondial. Ils assistent au match opposant les Tigres à leurs futurs adversaires, et sont impressionnés par l'efficacité d'un joueur appelé Tache de Rouille. Jérémy décide d'ailleurs de s'entraîner régulièrement pour pouvoir rivaliser avec lui. Peu après, tard dans la soirée, les Bleus surprennent Tache de Rouille réceptionnant un sachet suspect, de la part d'un inconnu venu le lui remettre en voiture...

Épisode 5 : Matcho match[modifier | modifier le code]

Samira et sa copine Manuela veulent participer à un tournoi de jorckyball dans leur cité. Mais elles se voient refuser l'inscription parce qu'elles sont des filles. Samira en parle à Éloïse qui lui propose de se déguiser en garçons. Entre temps, Samira confie un bébé, Momo, à Tag, Gabriel et Jérémy...

Épisode 6 : Un cœur brisé[modifier | modifier le code]

Les Bleus doivent prochainement se mesurer aux Apaches dans un match comptant pour les qualifications au Mondial. Alors qu'au sein de l'équipe des Bleus, deux couples se sont constitués, Gabriel est toujours sans âme sœur. Lorsqu'il va au café slam, il se retrouve rapidement harponné par une certaine Marie avec qui il flirte bientôt durant tout son temps libre, négligeant désormais l'équipe et les entraînements. Une rapide enquête des Bleus révèle que Marie est en fait téléguidée par les Apaches pour mettre le grappin sur Gabriel et déstructurer ainsi leurs futurs adversaires. Mais l'amour est aveugle, et Gabriel refuse d'accepter la triste vérité. Une grande querelle se déclenche. Entre-temps Requin a cru bien faire en engageant un drôle d'hurluberlu (son cousin Robert dit Mahatma) comme entraîneur pour les Bleus...

Épisode 7 : Anciennes rancœurs[modifier | modifier le code]

La ville de Port-Marie organise une remise de prix récompensant les meilleurs élèves de la ville, toutes écoles confondues. Éloïse rencontre ainsi Victoire Malotra, élève et fille du directeur de l'école privée Saint-Xavier, un nid de snobinards où elle fut jadis élève. Victoire, petite peste dont Éloïse fut la meilleure amie, remporte le prix de la meilleure élève de la ville, tandis qu' Éloïse reçoit un prix spécial pour récompenser son travail au sein des Bleus en faveur du Foot de Rue. Mais Victoire en veut beaucoup à Éloïse qu'elle accuse de l'avoir abandonnée et laissée sans protection lors de son départ de Saint-Xavier. Elle est aussi une footballeuse accomplie et voudrait bien entrer dans l'équipe des Bleus. En attendant, ceux-ci s'entraînent en vue du match contre la redoutable équipe des Bombes Atomiques. Pour forcer Tag à l'accepter dans l'équipe, Victoire va mettre en œuvre des moyens plus que douteux...

Épisode 8 : Opération Dakar[modifier | modifier le code]

Pour son anniversaire, Gabriel est invité par ses parents à les rejoindre à Dakar quinze jours plus tard, lors des vacances suivant les examens. Il lance alors un appel sur le site de Foot 2 Rue, espérant réunir du matériel sportif à donner aux enfants qu'il rencontrera à l'occasion de son séjour au Sénégal. Et c'est une avalanche de colis qui tombe sur l'Institut Riffler, au grand dam de mademoiselle Adélaïde. Tag propose que l'ensemble de l'équipe accompagne Gabriel pour assurer la distribution de cette masse de colis. Grâce à l'aide de Fédé qui a déniché un navire porte-conteneurs pour le transport, Mademoiselle Adélaïde finit par accepter, à condition que les trois garçons obtiennent la moyenne aux examens, et ce dans toutes les branches. Ceci pose un gros problème à Jérémy, sans doute le plus grand cancre de l'école...

Épisode 9 : Les Saï-Saï[modifier | modifier le code]

Les Bleus sont accueillis à Dakar par Fédé et les Saï-Saï, l’équipe la plus forte du Sénégal. Gabriel doit revoir ses parents et les Bleus doivent assister à la finale des qualifications africaines pour la prochaine Coupe du Monde. Celle-ci oppose les Saï-Saï, dont le capitaine est une fille appelée Fatou, aux Lions de Wakha dirigés par un certain Sankoun. Gabriel tombe sous le charme de la belle Fatou. Lors du match opposant les deux équipes, les joueurs ont un comportement anormal, et les Saï-Saï jouent franchement mal. Les Lions l'emportent, mais Tag flaire un match truqué...

Épisode 10 : Les Diables Noirs[modifier | modifier le code]

Tandis que les Bleus s'apprêtent à rencontrer les redoutables Bulldozers de la Terreur, les Diables noirs - une nouvelle équipe - deviennent chaque jour plus populaires auprès des amateurs de Foot de Rue. Arborant un masque diabolique, ils se proposent ouvertement de remplacer les Bleus comme champions du monde. Bientôt les Bulldozers abandonnent la compétition, l'un des leurs ayant lâché l'équipe au profit des Diables. Une rapide enquête de Requin montre que les Diables ont leur QG à l'école Saint-Xavier, le fief de la sinistre Victoire. Fédé annonce peu après que le match contre les Bulldozers est remplacé par une rencontre Bleus-Diables noirs…

Épisode 11 : Trop de pères pour Tag[modifier | modifier le code]

Jérémy a deviné que Tag souffre de ne pas connaître son père. Une nuit, il s'introduit dans le bureau de Mademoiselle Adélaïde - qui, dit-on, en sait long sur les parents de son ami - pour accéder au dossier de Tag. Il y découvre un dossier d'adoption qui révèle l'identité de ce père. Il s'empresse de lui donner les informations, y compris une photo du père supposé. Tag part aussitôt à la recherche de ce dernier. Il avait cultivé beaucoup d'espoir au sujet de son père, et est de ce fait consterné en découvrant qu'il s'agit d'un clochard.

Épisode 12 : Les ballons de la honte[modifier | modifier le code]

Les Bleus se rendent en Asie pour assister aux rencontres comptant pour les qualifications du Mondial. Jérémy, désireux d'apprendre le Kung-Fu, débute bientôt un apprentissage dur et humiliant auprès d'un grand maître de cet art. Entre-temps, les Bleus découvrent que les enfants de l'équipe des Serpents d'Asie sont obligés de travailler dans une fabrique de ballons de Football qui les exploite, les privant d'école. Les jeunes sont en outre battus et séquestrés par un abominable garde-chiourme armé d'un gros bâton. Révoltés, les Bleus vont tout faire pour les sortir de là.

Épisode 13 : Sur la touche[modifier | modifier le code]

À l'Olympique où se trouvent les jumeaux Tekno, l'entraîneur est mécontent des performances de ses cadets. Il organise une rencontre de Foot de Rue avec les Bleus, afin d'améliorer l'agilité et la technique de ses jeunes. Samira et Jérémy acceptent sans problèmes de faire jouer les deux frères à leur place et de reconstituer ainsi l'ancienne équipe des Bleus de l'an dernier. Décision qu'ils regrettent aussitôt...

Épisode 14 : Les liens oubliés[modifier | modifier le code]

Pour affaiblir les Bleus, la méchante Victoire a concocté un piège machiavélique contre Jérémy. Via le fan-club des Bleus, elle a fait demander qu'un match amical ait lieu contre une petite équipe de village dirigée par un jeune prêtre, les Sangliers Magiques. Les Bleus acceptent. Le jour de la rencontre, à la vue d'un des joueurs adverses, Jérémy devient extrêmement brutal, et ne cesse de s'en prendre scandaleusement au jeune joueur. Le match est alors arrêté et Jérémy est suspendu. Il fugue et reste introuvable. Le prêtre a filmé l'intégralité de la rencontre. Apprenant cela, l'odieuse Victoire décide de s'emparer de cette vidéo pour la faire diffuser par la presse...

Épisode 15 : Perso[modifier | modifier le code]

Tandis qu'au classement national, les Bleus sont toujours devancés par les Diables Noirs, Requin annonce aux membres de l'équipe que Jérémy est actuellement meilleur buteur que Tag, avec deux buts d'avance. Une compétition stupide s'engage alors entre les deux garçons. Ils n'arrêtent plus de se lancer des défis de plus en plus ridicules, au grand dam des trois autres membres de l'équipe qui voient cette sotte compétition tourner au vinaigre... Or les Bleus doivent bientôt rencontrer les Espadons Bondissants, et les deux garçons, oublieux de l'esprit d'équipe, sont emportés par leur rivalité de jeunes mâles. Le match s'annonce dès lors sous de bien sombres auspices. Entre-temps, Requin se débat avec le classement des autres équipes.et c'est samira qui est la meilleure buteuse.

Épisode 16 : Les Chats Sauvages[modifier | modifier le code]

Des gitans arrivent en groupe à Port-Marie, et sont partout mal reçus. L'agent Pradet, raciste au quotidien, ne néglige rien pour leur faire sentir. Les jeunes ont constitué une équipe de Foot de Rue : les Chats sauvages. Ceux-ci lancent un défi aux Bleus. Décidés à tricher pour gagner, ils achètent plusieurs ballons identiques chez un commerçant grognon. Pendant la transaction, un voleur réussit à s'emparer de la caisse du magasin, et le commerçant accuse de complicité les jeunes gitans, qui détalent avec leurs ballons pourtant dûment payés. Le match tant attendu par les Chats a lieu le soir-même…

Épisode 17 : Pacte avec les Diables[modifier | modifier le code]

Les Anges de la Rue, prochains adversaires des Bleus, sont très faibles. Victoire décide de les entraîner et leur propose ses propres joueurs comme remplaçants. Mais elle a autre chose en tête...

Épisode 18 : Les Ours Blancs[modifier | modifier le code]

C'est l'hiver, et Fédé a décidé d'emmener les Bleus au Groenland pour entraîner une équipe qui doit jouer les qualifications du pays : les Ours Blancs. Sur place, les Groenlandais se révèlent être de bien piètres joueurs. Et Gabriel l'Africain, ne supportant pas le froid, s'emmaillote comme une momie… Après un solide entraînement, les Ours parviennent à battre l'excellente équipe des Élans Rouges, et se qualifient ainsi pour la finale groenlandaise qui doit les mettre aux prises avec les Lions de Mer. Mais les Élans Rouges, estimant que les Ours ont été trop favorisés par l'aide des Bleus, demandent à Fédé qu'un match entre Bleus et Ours Blancs ait lieu et que les Ours ne soient qualifiés qu'à condition qu'ils gagnent ce match, ce qui est accepté par Fédé. Le jour du match, au grand dam des Bleus habitués au doux climat du sud, le terrain, suite à une vague de froid, n'est plus qu'une vaste patinoire...

Épisode 19 : Match piégé[modifier | modifier le code]

Jalouse de la popularité des Bleus et surtout d'Éloïse, Victoire met au point un plan sournois avec son sinistre père. À leur instigation, le maire organise un match « amical » entre les Bleus et les Diables Noirs, les deux meilleures équipes de la ville. Méfiants, les Bleus ne peuvent se dérober, et Tag engage les jumeaux Tekno comme remplaçants. Avant le match, le maire organise une collecte effectuée par les joueurs, en faveur des sans-abris de la ville. En fin de collecte, un des Diables déverse une masse de billets de banque dans le sac d'Éloïse qui, prestement dénoncée par le père de Victoire, est aussitôt arrêtée par l'agent Pradet...

Épisode 20 : 24 minutes chrono[modifier | modifier le code]

Lors du match contre les Bouledogues, les Bleus apprennent par Chrono que le contrôle de fin d'année a été avancé aujourd'hui. Ne pouvant annuler le match, les Bleus doivent le terminer en moins de 24 minutes avant de retourner à l'Institut. Les choses se compliquent lorsque le ballon crève et qu'ils sont obligés d'improviser avec divers objets, alors que Cartoon et Coud'boule s'en vont en ville essayer d'en trouver un...

Épisode 21 : Roller Team[modifier | modifier le code]

Tag se retrouve tout seul à l'Institut pour le week-end. Même Éloïse le laisse tomber pour accueillir une famille d'amis de ses parents, dont un jeune frimeur pommadé, dénommé Thibaut, qui la drague et nargue Tag ouvertement. Se sentant délaissé, celui-ci rejoint discrètement la Roller Team, un groupe de jeunes adultes très sympathiques qui se spécialisent dans les acrobaties et les sauts sur rollers en milieu urbain. Suite à une série de quiproquos, Tag croit que son équipe ne s'intéresse plus à lui et décide de ne plus les revoir...

Épisode 22 : Pour aider un ami[modifier | modifier le code]

Les Bleus partent pour les vacances au Brésil à Rio, sous la tutelle de madame Riffler et de Chrono. Ils comptent aider Zangezino, capitaine des Méninos, dont le père est très malade. Afin de lui payer les soins, les deux équipes vont réaliser un match de bienfaisance, mais l'argent offert par les spectateurs ne suffit pas. Un producteur-télé leur propose alors une forte somme à la condition que les Bleus laissent les Méninos gagner...

Épisode 23 : Foot favelas[modifier | modifier le code]

Les Méninos sont en tête du classement d'Amérique Latine. Mais Zangezino doit remplacer son père pour distribuer le courrier le jour même d'un match décisif contre les Lamas de Bolivie. Il demande à Tag de prendre sa place de capitaine. Mais suite au vol de son sac à main, madame Riffler refuse de laisser Tag sortir la veille du match pour s'entraîner avec les Méninos dans les favelas. Accompagné de Jérémy, il réussit à faire le mur. Mais ils finissent par se perdre dans les favelas qui sont très dangereuses la nuit.

Épisode 24 : Dérapage[modifier | modifier le code]

Les Bleus ont de nouveaux supporters : les Total Bleus, des mal élevés qui sifflent et insultent leurs adversaires et donnent involontairement une mauvaise image à leurs idoles. Victoire décide de s'en servir pour faire disqualifier les Bleus. Entre-temps Éloïse et Samira sont particulièrement agacées par le comportement des garçons de l'équipe qui se sont mis à frimer pour impressionner Chloé et Lola, deux groupies. Elles décident de monter un clip en les filmant dans des attitudes assez embarrassantes.

Épisode 25 : Jeu dangereux[modifier | modifier le code]

Lors du match opposant les Bleus aux Corsaires, deux bandits dévalisent une bijouterie et font porter le chapeau au frère aîné du capitaine des Corsaires. Les deux équipes doivent s'allier pour retrouver les vrais coupables.

Épisode 26 : Combat final[modifier | modifier le code]

C'est la finale des qualifications à Port Marie. Les Bleus et les Diables Noirs étant à égalité, ils devront s'affronter dans un match décisif. Victoire et son père envoient un ami inspecteur d'académie afin de faire mettre Jérémy en maison de redressement et renvoyer Mademoiselle Adélaïde de son poste pour empêcher les autres de s'entraîner. Les Bleus réussiront-ils à contre-attaquer ?

Saison 3 (2010)[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : Un nouveau Mondial[modifier | modifier le code]

Les grandes vacances sont finalement arrivées en même temps que le nouveau Mondial de Foot de Rue qui aura lieu sur le Melville, un vieux bateau. Les Bleus, ainsi que les Tekno, découvrent les autres équipes dont leurs prochains adversaires, les Dauphins d'Océanie. Ces derniers sont rejoints par Victoire, qui menace de révéler qu'ils sont en réalité les frères aînés des joueurs de la véritable équipe. Afin de remporter le Mondial et humilier les Bleus, Victoire sera prête au pire: elle ira même jusqu'à verser un vomitif dans le jus d'orange des Bleus. Tous malade (sauf Jérémy et Éloïse ), les deux joueurs devront se livrer à un match de 2 contre 5...

Épisode 2 : Le 6e Saï-Saï[modifier | modifier le code]

L'entraînement des Bleus est compromis par l'idylle entre Gabriel et Fatou, la capitaine des Saï-Saï. Les choses ne s'arrangent pas lorsqu'un Saï-Saï se tord la cheville et que Gabriel doit le remplacer.

Épisode 3 : Les Enfants de la Balle[modifier | modifier le code]

Jérémy apprend par Requin que les Enfants de la Balle, venant de l'école du cirque de Moscou, ont été rejoints par leur dernière joueuse, la mystérieuse Natacha. Voulant en savoir plus, il essaie par tous les moyens de la trouver. Il découvre finalement sa véritable identité lors d'un match : c'est en réalité une guenon extrêmement agile. De plus, suite à plusieurs quiproquos, Samira doute de la fidélité de Jérémy...

Épisode 4 : Un remplaçant qui dérange[modifier | modifier le code]

Une vieille connaissance fait son retour à Port-Marie : Ben des Fantômes de la Cité. Les joueurs des Bleus, sauf Tag, ont du mal à l'accepter après ses mauvaises actions... Et les choses ne s'arrangent pas quand Tag se fait mal et que Ben doit le remplacer...

Épisode 5 : Alter ego[modifier | modifier le code]

Tek en assez d'être confondu avec No et va même jusqu'à se teindre les cheveux en blonds. Cette dispute fraternelle arrive au mauvais moment car les Bleus doivent affronter les Celtiques des Highlands, de joyeux colosses dont leur capitaine Sandra n'est autre que leur petite sœur.

Épisode 6 : Foot star[modifier | modifier le code]

Martin Goupil, présentateur de Canal Vérité une émission de télé-réalité, passe des contrats avec plusieurs équipes, empêchant les entraînements et compromettant le mondial. Entre-temps Tag a du mal à se faire à l'idée que Gabriel ira l'année prochaine au lycée Charlemagne.

Épisode 7 : Le retour des Méga-Killers[modifier | modifier le code]

Les Méga-Killers sont bien décidés à se venger des Bleus et de tous les autres joueurs de Foot de Rue en semant le chaos dans Port-Marie et en leur faisant porter le chapeau.

Épisode 8 : Capitaine Jérémy[modifier | modifier le code]

Tag tombe malade et demande à Jérémy de le remplacer comme capitaine pour le match contre les Gauchos de Buenos Aires. Malheureusement Jérémy a beaucoup de mal à peaufiner les entraînements et finit par se mettre les autres joueurs à dos. Entre-temps, un riche armateur paie deux hommes pour infester de rats le Melville, afin de pouvoir proposer son bateau à la place.

Épisode 9 : Le règlement c'est le règlement[modifier | modifier le code]

Suite à plusieurs problèmes lors des matchs, Fédé et Requin chargent Gabriel d'établir un règlement. Entre-temps les autres Bleus s'entraînent dur pour affronter les Masaïs lors du prochain match. Mais Victoire s'arrange pour les enfermer dans leurs cabines la nuit afin qu'ils arrivent en retard et soient disqualifiés...

Épisode 10 : Un nouveau maire[modifier | modifier le code]

Bien que le Foot de Rue soit populaire, de nombreux citoyens se montrent encore assez réticents au sujet du Mondial. Un adversaire de Maroni compte jouer là-dessus pour gagner les élections municipales. Entre-temps, pour offrir un cadeau à Samira, Jérémy gagne de l'argent en nettoyant la ville.

Épisode 11 : Samira prend le large[modifier | modifier le code]

Agacée par l'attitude puérile de Jérémy, Samira s'éloigne de lui et se rapproche d'un jeune motard. Mais ce jeune homme va lui apporter beaucoup d'ennuis. Et l'apparition de vols suspects n'arrangent pas les choses...

Épisode 12 : Disparition[modifier | modifier le code]

Les parents d'Eloïse partent à New York voir leur famille, notamment sa cousine Déborah. Victoire met aussitôt au point un plan sournois pour faire perdre les Bleus en kidnappant Eloïse, ce qui ne manque pas de choquer les joueurs de sa propre équipe, obligés de lui obéir sous peine d'être dénoncés auprès de Fédé. Entre-temps, Requin et sa bande en ont assez des plaintes des participants au tournoi, et décident de faire grève.

Épisode 13 : Une fille pas comme les autres[modifier | modifier le code]

Les Bleus ont fort à faire face aux Tigres de Malaisie, et surtout à leur joueuse Farah. Stratège, belle et mystérieuse, elle plaît d'ailleurs beaucoup à Requin.

Épisode 14 : Tricher n'est pas jouer[modifier | modifier le code]

Tag soupçonne les Iroquois du Québec d'avoir triché lors d'un match. Cependant personne ne semble rien remarquer y compris sa propre équipe. Tag décide alors de mener sa propre enquête, mais le capitaine des Iroquois et leur joueuse vedette ne vont pas le laisser faire.

Épisode 15 : Diva[modifier | modifier le code]

Éloïse est très appréciée et très jolie et Tag se sent rabaissé face à elle. Victoire qui a flairé le pigeon décide de se servir de cette faiblesse et s'arrange pour qu' Éloïse soit nommé "Miss Mondial" et ainsi perturber le prochain match des qualifications...

Épisode 16 : Le secret d'Atsuko[modifier | modifier le code]

Atsuko, qui fait partie des Mangas de Tokyo, est une fille au caractère bien trempé. Elle se lie d'amitié avec Samira mais prend en grippe Éloïse, ce qui compromet l'amitié des filles des Bleus. Les choses empirent lorsque Atsuko révèle qu'elle a quitté le Japon sans l'accord de ses parents.

Épisode 17 : Un entraîneur pour les Bleus[modifier | modifier le code]

L'ambiance n'est pas au beau fixe chez les Bleus. Ils décident d'engager un entraîneur en la personne d'un vieil ami de la mère de Samira. Cette dernière a d'ailleurs fort à faire car Jérémy n'apprécie pas qu'elle passe du temps avec Gabriel pour réaliser un documentaire sur le mondial.

Épisode 18 : Teknique de drague[modifier | modifier le code]

Tek tombe amoureux de Liraz, joueuse des Pharaons du Nil. Malgré l'aide et les conseils des autres garçons de l'équipe, il ne parvient pas à lui déclarer sa flamme. Pire, elle croit qu'il cherche à la déstabiliser.

Épisode 19 : Croisière avec Nico[modifier | modifier le code]

Fédé décide d'accorder une pause aux joueurs du Mondial en leur offrant une croisière. Il présente d'ailleurs Nicolas Anelka, un vieil ami qui sympathise avec les Bleus. Durant la croisière, Requin leur annonce que c'est le jour de l'anniversaire de Fédé. Les Bleus et Anelka décident d'occuper son attention pendant que les autres équipes se chargent de préparer une grande fête en son honneur. Seule Victoire refuse d'y participer.

Épisode 20 : Bienvenue à Tunis[modifier | modifier le code]

Les Bleus et Anelka débarquent à Tunis, où ils font la connaissance de jeunes joueurs qu'ils convainquent de former une équipe et de jouer un match de gala face à une sélection des joueurs des Dauphins d'Océanie et des Bleus de Port-Marie. Cette équipe s'appelle Les Soleils de Tunis.

Épisode 21 : Écrit dans les étoiles[modifier | modifier le code]

Un parc d'attraction arrive en ville et les Bleus vont y faire un tour et tombent sur une voyante. Cette dernière prédit une mauvaise nouvelle à Jérémy qui le trouble. Puis les autres équipes vont à leur tour chez cette voyante mais cela empire les choses.

Épisode 22 : Histoires de fantômes[modifier | modifier le code]

Alors qu'ils s'amusent à se faire peur les uns les autres lors d'un orage, les enfants en viennent à se demander si le cargo n'est pas hanté. En effet, des provisions disparaissent et des bruits étranges se font entendre la nuit. Pour étayer leurs soupçons, le journal de bord d'un ancien capitaine du Melville, Samuel Pancaldi, mort il y a plus d'un demi-siècle, est découvert dans la cale du navire...

Épisode 23 : Un passé mal passé[modifier | modifier le code]

Jacky, un ancien coéquipier de Fédé, lui rend visite et fait connaissance avec les enfants. Alors que Fédé est retenu par un étrange inspecteur administratif, qui semble décidé à empêcher le mondial d'avoir lieu, Jacky, de son côté, monte discrètement les enfants contre l'organisateur. Heureusement, les Bleus sont là pour veiller au grain...

Épisode 24 : Peur de se perdre[modifier | modifier le code]

Éloïse, qui vient d'apprendre qu'elle va devoir quitter Port Marie, a bien du mal à le dire à ses amis et son annonce fait l'effet d'un électrochoc. Chacun prend alors conscience qu'à la fin de l'été, les Bleus devront se dire adieu, pour partir chacun de leur côté, Éloïse a New York, Gabriel au lycée Charlemagne et les Tekno à l'Olympique.

Épisode 25 : L'esprit vainqueur[modifier | modifier le code]

Les Bleus commencent à trouver vraiment étrange de ne pas réussir à obtenir d'information sur l'équipe des Dauphins. Ils mènent leur enquête et, Victoire, qui se sent à deux doigts d'être découverte, mijote déjà un mauvais plan. Mais une étrange rencontre va lui faire changer d'avis...

Épisode 26 : Les Bleus pour toujours[modifier | modifier le code]

Alors que les Bleus doivent affronter les Panthères de Soweto en Finale, Tag part avec son père en Argentine, Gabriel se blesse au genou et Tek est parti après la demi-finale. Les Bleus doivent alors trouver deux remplaçants au minimum ou se livrer à un match 4 contre 5.