Lewis Wickes Hine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lewis Hine

Description de l'image  Lewis Hine selfportrait.jpg.
Naissance 26 septembre 1874
Oshkosh (Wisconsin)
Décès 3 novembre 1940 (à 66 ans)
Activités Photographe
Formation Sociologie

Lewis Hine (26 septembre 1874 à Oshkosh (Wisconsin) - 3 novembre 1940) est un photographe américain dont les photographies d’enfants au travail ont sensibilisé l'opinion publique durant l’ère progressiste.

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Fillettes vendant des journaux. Wilmington (Delaware), mai 1910

Hine a fait des études universitaires de sociologie à Chicago et New York. Il a commencé sa carrière de photographe en 1904, en photographiant l'arrivée des immigrants à Ellis Island, dans le port de New York.

En 1908, il travaille pour le National Child Labor Committee USK (NCLC) et, durant 10 ans, photographie le travail des enfants à travers les États-Unis, aidant le NCLC dans sa lutte contre cette pratique. Il est également photographe free lance pour The Survey, un magazine prônant des réformes sociales.

Au cours de la Première Guerre mondiale, et ensuite, il documente les actions humanitaires de la Croix-Rouge américaine en Europe.

Dans les années 1920 - 1930, il se consacre principalement à la photographie des travailleurs de l'industrie et à la construction de l'Empire State Building, qui donnera lieu à la publication de son livre Men at work en 1931.

Durant la Grande dépression, il travaille à nouveau pour la Croix-Rouge dans le sud des États-Unis et dans les montagnes de l'est du Tennessee.

Fin des années 1930, les commandes gouvernementales et publiques se tarissent et Hine meurt en 1940 à l'âge de 66 ans.

L'œuvre[modifier | modifier le code]

Mécanicien travaillant sur une machine à vapeur. 1920.

À ses débuts, et jusque dans les années 1920, Hine a une approche purement sociologique de la photographie. Il déclare ainsi qu'il veut « montrer des choses qui doivent être corrigées » et fut un des premiers à utiliser la photographie comme outil documentaire, annonçant le travail de la Farm Security Administration des années 1930.

Ses reportages dans les usines et les manufactures contribuèrent à une meilleure prise de conscience des problèmes sociaux aux États-Unis. Par la suite, il accentue son approche artistique de la photo, sans pour autant renier son travail de témoignage, et ses images acquièrent une qualité esthétique qui augmente leur impact sur le public.

Hine garde une vision progressiste du travail et du travailleur, mettant en avant la puissance, le triomphe de la machine et de l'industrie.

Chantier de l'Empire State Building. 1930.

Le travail des enfants[modifier | modifier le code]

Lewis Hine a laissé des images d'enfants au travail perdu au milieu de machines. Les enfants travaillent dans les filatures de laine ou de coton, ils sont menuisiers, cordonniers, ferronniers, couturiers, mineurs, postiers, cireurs, agriculteurs, pêcheurs, charbonniers, cuisiniers, ou font la lessive.

Il passe à la photo pour illustrer ces sujets et défendre des causes pour dénoncer l'exploitation des enfants. Il se fait engager par le comité national pour ces derniers.

Sources[modifier | modifier le code]

1908 : une filature de coton en Caroline du Nord.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir les photos de Lewis Hine sur le site de la George Eastman House :

  • Let children be children (Laissez les enfants être des enfants) [1]
  • Ellis Island [2]
  • Empire State Building [3]
  • Divers [4]
  • Divers [5]

Voir les photos de Lewis Hine sur le site de la New York Public Library :

  • Lewis Wickes Hine: Documentary Photographs, 1905-1938 [6]

Voir les photos de Lewis Hine sur le site de la Library of Congress :

  • National Child Labor Committee Collection [7]