Les Diables de Loudun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Diables de Loudun, étude d'histoire et de psychologie (1952) est un récit de l'écrivain britannique Aldous Huxley.

Argument[modifier | modifier le code]

L’auteur relate la possession des Ursulines de Loudun, petite ville de l'actuel département de la Vienne (Poitou-Charentes), dans la première moitié du XVIIe siècle. La « possession » de la prieure, mère Jeanne des Anges, et son exorcisme y sont méticuleusement analysés sous un angle rationnel.

Simultanément, Huxley expose la mise en accusation, le procès et le supplice d'Urbain Grandier. Ce dernier, prêtre ambitieux et dépourvu de scrupule, paya ainsi les offenses qu’il avait faites, sans circonspection, à des ennemis puissants, dont le cardinal de Richelieu.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]