Le Château du dragon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Château du dragon

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

De g. à d. : Glenn Langan, Gene Tierney et Vincent Price

Titre original Dragonwyck
Réalisation Joseph L. Mankiewicz
Scénario Joseph L. Mankiewicz
d'après le roman d'Anya Seton
Acteurs principaux
Sociétés de production Twentieth Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1946
Durée 103 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Château du dragon (Dragonwyck) est un film américain de Joseph L. Mankiewicz, sorti en 1946.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une famille paysanne reçoit un courrier d'un cousin éloigné souhaitant la présence d'une de leur fille pour un rôle de dame de compagnie; cette situation très avantageuse est au goût de la jeune Miranda qui est facilement fascinée par son cousin Nicolas. À la mort de son épouse, il demande la main de Miranda avec l'espoir d'avoir un fils pour perpétuer la tradition de fermage dont sa famille est héritière depuis 200 ans sur le sol américain.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et, parmi les acteurs non crédités :

Autour du film[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2010). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
  • Le tournage s'est déroulé du 12 février au 4 mai 1945.
  • Le film rapporta 3 millions de dollars.
  • Le Château du dragon devait initialement être tourné par Ernst Lubitsch, mais celui-ci, victime d'une crise cardiaque, abandonna le projet à Mankiewicz, qui signe ici son premier film[1].
  • Première collaboration entre Gene Tierney et le cinéaste, l'actrice tournera à nouveau sous sa direction dans L'Aventure de madame Muir (1947).
  • Il est très vraisemblable que Disney s'en soit inspiré pour son dessin animé La Belle et la Bête : la coiffure et la robe de l'héroïne, ainsi que son visage même, semblent inspirés de Gene Tierney ; la voix de Vincent Price ressemble à celle prêtée au personnage de la Bête dans la version originale. Enfin la Bête se retire souvent dans l'aile ouest où nul n'a le droit d'aller sauf lui-même - ce qui reproduit l'enfermement de Nicholas dans sa tour, dans Dragonwyck.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]