Lamech (Caïn)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lamech.
Lamech tuant Caïn

Dans la Genèse, Lamech, fils de Mathusaël est issu de la lignée de Caïn, dont il est l'arrière-arrière-arrière-petit-fils. C'est le premier polygame mentionné dans la Bible (Gn. 4:18-24), puisqu'il a deux femmes :

  • Ada, mère de Jabal « le père de ceux qui habitent sous des tentes et près des troupeaux » et de Jubal « le père de tous ceux qui jouent de la harpe et du chalumeau » ;
  • Tsilla, mère de Toubal-Caïn « qui forgeait tous les instruments d'airain et de fer » et d'une fille Nahama.

Dans les versets 4:23-24, Lamech prononce le poème suivant :

Ada et Tsilla, écoutez ma voix !
Femmes de Lamech, écoutez ma parole !
J'ai tué un homme pour ma blessure,
et un jeune homme pour ma meurtrissure.
Caïn sera vengé sept fois,
et Lémec soixante-dix-sept fois.

De ce dernier patriarche de la lignée de Caïn, la Bible ne retient donc que sa violence, sa polygamie et son matérialisme, incarné par les activités de ses fils. Leurs métiers illustrent en effet l'équilibre des occupations de la société humaine, qui sera affaiblie à l'édification de la tour de Babel, puis anéantie au Déluge. Ce comportement justifie la suite du texte biblique, où apparait la descendance de substitution, Seth.

Le contexte (qui a tué Lamech ?) n'en est pas expliqué; de ces reflexions, est issue à l'époque médiévale la légende de la mort de Caïn. D'autres traductions (français courant, TOB, voire Darby) préfèrent écrire, le choix des temps d'une traduction de la langue hébraïque étant assez libre, « si on me frappe, je tue un homme ; si on me blesse, je tue un enfant », ce qui en fait une menace.

Dans le Livre de Moïse des Mormons, Lamech conclu un pacte avec Satan. Il tue ensuite son arrière-grand-père Irad pour avoir divulgué l'existence de ce pacte[1].


Légende de la mort de Caïn[modifier | modifier le code]

D'après la tradition rabbinique, Lamech est devenu aveugle avec l'âge. Il se fait guider à la chasse par un enfant. Ce dernier, croyant apercevoir une bête sauvage, dirige le bras de Lamech qui abat d'une flêche son ancêtre Caïn; accomplissant ainsi la vengeance divine. Lamech, comprenant son erreur, finit par tuer l'enfant qui avait guidé son bras[2].

L'identité de l'enfant change selon les versions de la légende. Pour certaines d'entre elles, il s'agit d'un de ses propres fils, Toubal-Caïn quand son identité est précisée[3]. Jean d'Outremeuse le nomme Balach dans sa version du récit[4].


Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. https://www.lds.org/scriptures/pgp/moses/5.1?lang=fra
  2. Le commencement du livre Genèse I-V: la version grecque de la Septante et sa réception p. 372, Monique Alexandre 1988
  3. Dictionnaire historique et critique p. 33
  4. Les Traductions de la Bible en Vers Français Au Moyen Ag p. 3115, Jean Bonnard 1967