Lactobacillus delbrueckii subsp. bulgaricus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lactobacillus delbruckii subsp. bulgaricus

Description de cette image, également commentée ci-après

Lactobacillus delbrueckii subsp. bulgaricus

Classification
Règne Bacteria
Division Firmicutes
Classe Bacilli
Ordre Lactobacillales
Famille Lactobacillaceae
Genre Lactobacillus
Espèce Lactobacillus delbruckii

Sous-espèce

Lactobacillus delbruckii subsp. bulgaricus
(Orla-Jensen, 1919) Weiss et al., 1984

Synonymes

  • Lactobacillus bulgaricus (Orla-Jensen, 1919) Rogosa et Hansen, 1971
  • Thermobacterium bulgaricum Orla-Jensen, 1919

Lactobacillus delbruckii subsp. bulgaricus est un micro-organisme du genre Lactobacillus. C'est un bacille gram positif.

Sa découverte est due à l'étudiant bulgare de médicine Stamen Grigoroff (en) en 1905[1], et nommé en 1919, Thermobacterium bulgaricum, par le Danois Orla Sigurd Jensen (da) (1870-1949).
De 1971 à 1983, son nom était Lactobacillus bulgaricus, renommé par Morrison Rogosa et le Danois Poul Arne Hansen (1902-1972).

Il est connu pour son utilisation dans la fabrication du yaourts et laits fermentés en association avec Streptococcus thermophilus, ainsi que dans le brassage de certaines bières allemandes. Dans le cas de production de laits fermentés elle est responsable de l'acidification du milieu et joue ainsi un rôle dans la texture et l’aromatisation (acétaldéhyde). Enfin, elle a un fort rôle nutritionnel dans la composition du yaourt.

Cette bactérie lactique a un métabolisme strictement homofermentaire, c'est-à-dire qu'elle transforme le glucose en lactate (acide lactique) selon un rendement de 100 % (1 glucose → 1 lactate + 2 ATP).

Ses caractéristiques sont les suivantes :

- gram +

- anaérobie

- catalase -

- oxydase -

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Grigoroff, Stamen Étude sur un lait fermenté comestible. Le “Kissélo mléko” de Bulgarie. Revue Médicale de la Suisse Romande. Genéve. Georg & G., Libraires-Éditeurs. Librairie de L’Université. 1905

Liens externes[modifier | modifier le code]