Kukës

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kukës
Image illustrative de l'article Kukës
Administration
Pays Drapeau de l'Albanie Albanie
Préfecture Kukës
District Kukës
Code postal 8501 — 8503
Démographie
Population 16 765 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 42° 04′ 00″ N 20° 25′ 00″ E / 42.066667, 20.41666742° 04′ 00″ Nord 20° 25′ 00″ Est / 42.066667, 20.416667  
Altitude 320 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Albanie

Voir sur la carte Albanie administrative
City locator 14.svg
Kukës
Liens
Site web Site officiel

Kukës est une ville d'Albanie et le chef-lieu du district et de la préfecture du même nom. Sa population s'élevait à 16 765 habitants en 2011.

Kukës est devenue célèbre pour son rôle lors de la guerre du Kosovo en 1999, lorsqu'elle accueillit plusieurs centaines de milliers de réfugiés kosovars. Elle devint l'année suivante la première ville candidate au Prix Nobel de la paix.

Géographie[modifier | modifier le code]

Kukës est située dans les montagnes du nord-est du pays, près de la frontière du Kosovo et à 97 km au nord-est de Tirana.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des tombes illyriennes ont été découvertes à Këneta, près de Kukës. La localité fut d'abord une petite colonie romaine, un relais sur une route secondaire menant à la Via Egnatia, puis un petit marché ottoman et un centre de négoce sur la route allant vers le sud du Kosovo. Juste avant la Première Guerre mondiale, c'est ici (Qafa e Kolosjanit) que la résistance albanaise arrêta l'invasion serbe en 1912.

Le mont Gjallica vu depuis Kukës

En 1976, l'ancienne ville de Kukës fut submergée par un lac artificiel dans le cadre d'un projet d'aménagement hydroélectrique réalisé par la Chine. La « Nouvelle Kukës », Kukësi i Ri, fut construite dans les années 1970 sur le plateau voisin, situé à 320 m au-dessus du niveau de la mer. Kukësi i Ri est entourée par le lac artificiel de Fierza et ressemble à une presqu'île. Elle est reliée avec les autres parties du pays par trois ponts. Elle est surplombée par le mont Gjallica, dont le sommet (2 468 m) est couvert de neige.

Tracé de l'autoroute Morine-Durrës

Kukës occupa brièvement le premier plan de l'actualité pendant la guerre du Kosovo, en 1999, lorsque des centaines de milliers réfugiés kosovars franchirent la frontière et furent hébergés dans des camps installés dans et autour de Kukës.

Le district de Kukës est pauvre et a longtemps été isolé du reste de l'Albanie faute de liaisons routières. Il a connu une forte dépopulation depuis 1990 ainsi que de sérieux problèmes de criminalité. En 2006 ont commencé les travaux de l'autoroute DurrësPristina, passant par Kukës, qui doit relier l'Albanie au Kosovo et offrir à ce pays un débouché vers la mer[1]. Construite par un consortium international conduit par la firme américaine Bechtel et sa filiale turque Enka, la section Rrëshen-Kalimash (61 km) de l'autoroute a été solennellement inaugurée le 25 juin 2009 par le premier ministre albanais Sali Berisha et son homologue turc, Recep Erdoğan, et partiellement ouverte au trafic entre Kukës et le port de Durrës[2].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Arnault Dérens et Laurent Geslin, « Transports, corruption et diplomatie. Entre Pristina et Tirana, l’autoroute de la "Grande Albanie" ? », Le Monde diplomatique, mai 2009, p. 6-7. [1]
  2. Nikos D. A. Arvanites, « The highway Durrës-Kukës-Morinë is inaugurated », EMportal, 25 juin 2009 ; cet article comporte une carte de l'autoroute en Albanie. [2] Consulté le 5 juillet 2009