Himarë

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

40° 07′ 00″ N 19° 44′ 00″ E / 40.1167, 19.7333

Himarë, Himara ou Chimarra (en albanais : Himara et en grec moderne : Χειμάρρα) est une ville du Sud de l’Albanie, dans le district de Vlorë, sur la côte ionienne. Outre la ville d’Himarë, la région du même nom comprend sept villages : Dhërmi (Drimades), Pilur (Pilouri), Kudhës (Koudesi), Qeparo (Kiparon), Vuno (Vouno), Iliaz (Iliates) et Palasë (Palasa).

Histoire[modifier | modifier le code]

Longtemps réfractaire à la conquête ottomane, la ville d’Himarë et ses habitants reçoivent d’importants privilèges de la part de la Sublime Porte lorsqu’ils sont réunis à l’Empire. Au XIXe siècle, cependant, Himarë se révolte à plusieurs reprises contre le pouvoir turc et cherche à être réunie à la Grèce.

Pendant la Première Guerre balkanique, en 1912, un natif de la région enrôlé dans la gendarmerie grecque, Spyros Spyromilios, débarque dans la cité avec d'autres volontaires et la libère après quelques combats. Pourtant, le Protocole de Florence de 1913 confie la ville et sa région à la toute nouvelle principauté d’Albanie.

Opposés à cette décision, les Himariotes ne tardent pas à se révolter et à rejoindre le mouvement autonomiste épirote. Bientôt réoccupée et annexée par la Grèce, la ville est reprise par les Italiens durant la Première Guerre mondiale. Enfin, en 1921, Himarë est définitivement rendue à l’Albanie, dont elle fait encore partie aujourd’hui.

De nos jours, les Himariotes continuent à revendiquer leurs racines hellènes et le parti de la minorité grecque d’Albanie y jouit d’une certaine influence.

Personnes célèbres nées à Himara[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Nataša Gregorič Bon, Contested Spaces and Negotiated Identities in Dhërmi/Drimades of Himarë/Himara Area, Southern Albania, University of Nova Gorica Graduate School, Nova Gorica, 2008 (Lire en ligne)