Kommetjie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kommetjie
Le phare de Slangkop, emblématique de Kommetjie
Le phare de Slangkop, emblématique de Kommetjie
Administration
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Province Cap-Occidental
Municipalité Le Cap
Code postal 7976
Démographie
Population 2 588 hab. (2001)
Géographie
Coordonnées 34° 08′ 25″ S 18° 19′ 45″ E / -34.14028, 18.3291734° 08′ 25″ Sud 18° 19′ 45″ Est / -34.14028, 18.32917  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte administrative d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
Kommetjie

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte topographique d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
Kommetjie

Kommetjie (mot afrikaans pour « petit bassin ») est un village de la banlieue de la ville du Cap, en Afrique du Sud. Située sur la côte ouest de la péninsule du Cap, à l'extrémité de Chapman'speak drive et à proximité de Noordhoek, le village de Kommetjie loge autour d'une petite crique naturelle et rocheuse qui ressemble à un bassin. Longeant l'océan atlantique, le site est un endroit populaire pour le surf, sa plage de 8 km et connue pour son phare emblématique et ses langoustes.

Localisation[modifier | modifier le code]

Kommetjie est située à 31 km au sud-ouest de la ville du Cap, sur la route du cap de Bonne-Espérance, via Chapman's Peak drive et la route M65[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

Le village de Kommetjie comprend plus de 2 588 résidents (selon le recensement de 2001), principalement issu de la communauté blanche (96,17 %). Les noirs représentent 1,39 % des habitants tandis que les coloureds, population majoritaire au Cap, représentent 2,43 % des résidents[2]

Les habitants sont à 82,46 % de langue maternelle anglaise, à 13,87 % de langue maternelle afrikaans et à 0,35 % de langue maternelle xhosa.

Historique[modifier | modifier le code]

Il existe des preuves que le bassin sur lequel est aujourd'hui situé Kommetjie a été utilisé comme un piège à poissons durant la préhistoire. Les Khoisan ont notamment occuper la région il y a plus de 2 000 ans.
L'histoire de Kommetjie s'accélère avec les Européens au XVIIIe siècle. En 1743, Christina Diemer, une fermière d'origine hollandaise, petite fille d'un soldat de la compagnie néerlandaise des Indes orientales, acquière des droits de pâturage sur le site de l'actuel Kommetjie. Ces droits lui sont accordés par le baron Gustav Wilhelm von Imhoff, alors commissaire extraordinaire de la Compagnie hollandaise des Indes orientales, responsable de la colonie du Cap. Christina Diemer reçoit notamment deux lopins de terre, l'un appelé « Kommetjie » et un autre appelé « Noordhoek ». Ces terrains lui sont accordés sous condition qu'elle y cultive des légumes pour alimenter en produits frais les navires à l'ancre dans la baie de Simon. La ferme réunissant Kommetjic et Noordhoek prend le nom de Slangkop puis plus tard celui de Imhoff's Gift Farm[3].

En 1902, le domaine de Kommetjie est partiellement racheté par un promoteur immobilier qui commence à y construire des maisons fondant l'actuel village.

Les zones résidentielles de Ocean View et de Masiphumelele sont en fait des townships créés durant l'apartheid pour les populations métis et noires. Bien que géographiquement distinctes, elles sont rattachées à la commune de Kommetjie. Cette dernière est une commune de la municipalité du Cap depuis 2000.

Politique[modifier | modifier le code]

Le phare de Slangkop, situé près de Kommetjie, est opérationnel depuis 1919.

Depuis la refondation de la municipalité du Cap en 2000, Kommetjie est située dans le 19e arrondissement (sub council 19) et est intégrée à la circonscription municipale n° 69 (comprenant également Noordhoek - Sunnydale - Sunvalley - Ocean View - Fish Hoek - Capri - Cape Farms District H) dont le conseiller municipal est Felicity Purchase (DA)[4].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]