Kaupthing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kaupþing

alt=Description de l'image Kaupthing Bank.svg.
Création 1930, création de la Búnaðarbanki Íslands.
Dates clés 9 octobre 2008, nationalisation de la banque
22 octobre 2008, création de Nýja Kaupþing.
Fondateurs Fjármálaeftirlitið (FME)
Forme juridique Entreprise publique
Action OMX : Kaupþing
Siège social Drapeau d'Islande Reykjavik (Islande)
Direction Finnur Sveinbjörnsson (Président)
Activité Banque
Effectif 3 330 (2007)
Site web http://www.kaupthing.is/

Kaupthing (en islandais: Kaupþing Banki ou Kaupþing) était une banque islandaise, dont le siège était à Reykjavik. Elle a été créée par la fusion de Kaupþing et de Búnaðarbanki Íslands en 2003. À ce moment, elle était la plus grande banque d'Islande.

Au milieu des années 1990, la banque devient la première institution financière islandaise a opérer en dehors de l'Islande. Elle opéra dans treize pays, dont l'ensemble des pays nordiques, les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, la Suisse, le Royaume-Uni et les États-Unis. Elle fut la septième plus grande banque des pays nordiques en termes de capitalisation.

Le 9 octobre 2008, suite à une importante crise bancaire et financière en Islande, l'Autorité de surveillance financière islandaise (Fjármálaeftirlitið) a pris le contrôle de la banque qui était en cessation de paiement. En date de juillet 2009, elle n'a pas été déclarée en faillite, même si elle a obtenu un moratoire sur les paiements de la part de la Cour de justice de Reykjavik. Le titre est suspendu de cotation à la Bourse d'Islande.

La gestion des actifs non-toxiques de la banque a été transférée à une nouvelle banque créée par le gouvernement islandais, la Nýja Kaupþing devenu ensuite Arion banki.

En décembre 2013, quatre anciens dirigeants de la banque sont condamnés à des peines de 3 à 5 ans et demi de prison pour des crimes financiers datant de 2008[1].


Histoire[modifier | modifier le code]

Le 29 juillet 2009, WikiLeaks a publié un document interne de la banque où sont décrits différents emprunts de qualité douteuse qu'elle aurait autorisés, quelques jours avant qu'elle ne soit nationalisée[2]. Le lendemain, la banque a envoyé une mise en demeure à WikiLeaks, exigeant que le document soit retiré[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Four Kaupthing Executives Sentenced To Prison, grapevine.is, 12 décembre 2013
  2. (en) Contributeurs, « Financial collapse: Confidential exposure analysis of 205 companies each owing above EUR45M to Icelandic bank Kaupthing, 26 Sep 2008 », WikiLeaks,‎ juillet 2009 (consulté le 3 août 2009)
  3. (en) Contributeurs, « Icelandic bank Kaupthing threat to WikiLeaks over confidential large exposure report, 31 Jul 2009 », WikiLeaks,‎ juillet 2009 (consulté le 3 août 2009)