Karl Friedrich Bahrdt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Karl Friedrich Bahrdt.

Karl Friedrich Bahrdt (né en 1741, à Bischofswerda, en Saxe et mort en 1792) est un théologien protestant du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Karl Friedrich Bahrdt professait des doctrines qui paraissaient se confondre avec le socinianisme ou même avec le pur déisme. Il enseigna successivement la théologie et la philosophie à Leipzig, à Erfurt et à Giessen ; forcé de quitter chacune de ces villes où il fut jugé hérétique, il alla s'établir en Suisse, où il dirigea une maison d'éducation ; puis à Halle en Prusse, où il s'attira de nouvelles poursuites par ses pamphlets politiques, et il finit par tenir taverne dans une campagne près de Haile.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Parmi ses ouvrages, on peut citer :

  • un Essai d'un système dogmatique biblique, 1769 ;
  • Nouvelles révélations de Dieu, 1773, condamnés par la cour impériale ;
  • Profession de foi, 1779 ;
  • l'Almanach des Hérétiques, 1781 ;
  • l'Edit de religion, 1788, pamphlet où il raille un édit rendu par le roi de Prusse ;
  • une Histoire de sa vie et de ses opinions, 1791.

En 1769, il publia à Leipzig des fragments qu'il avait rassemblés des Hexaples d'Origène[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  1. Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « HEXAPLES » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)