Julien Ribot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Julien Ribot est un auteur-compositeur-interprète et illustrateur français. Il signe parfois ses compositions du nom de Leiji Burton, anagramme de Julien Ribot.

Julien Ribot

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès ses premiers cours de piano à l'âge de 7 ans, Julien Ribot ressent le besoin de composer. Puis, pour aller plus loin dans ses envies sonores, il utilise dès l'âge de 10 ans les premiers ordinateurs domestiques (Atari ST, Amiga 500,...), qu'il combine avec plusieurs magnétophones à cassette pour obtenir l'équivalent "home made" d'un 4 pistes. Il continue ainsi ses expérimentations musicales, enregistrant parfois sa voix près du micro d'un ghetto blaster tandis qu'un autre magnétophone diffuse le playback d'une composition.

Puis, vient l'acquisition d'un véritable 4 pistes, ainsi que la formation de plusieurs groupes. Ses textes sont tout d'abord chantés en anglais mais très souvent basés sur des textes français traduits "syllabes à syllabes". Par exemple, le nom JULIEN devient JUS-LIEN, ainsi traduit par JUICE-LINK, et pour finir JUICELINK. Les suites d'accords ainsi que le nombre de mesures sont parfois tirés au sort. Les influences d'alors vont de Folk Implosion, au Velvet Underground, en passant par Sonic Youth, Steve Reich, ou John Cage.

À la fin des années 1990, à Paris, Julien Ribot rencontre la chanteuse japonaise Kahimi Karie, pour qui il écrit deux chansons : « ? » et « Je dormais sous la neige ». Grâce à elle, il rencontre Philippe Katerine qui s'occupe alors de la compilation Allo la France, Moshi Moshi destinée au marché japonais (sortie en 1999). Katerine va choisir une de ses chansons pour la compilation. Les chansons écrites pour Kahimi Karie sortiront en 2000 sur TILT (Polydor Japan). Ces rencontres lui ouvrent la voie pour sortir son premier disque : "HOTEL BOCCHI" en 2001.

Parallèlement à sa carrière dans la musique, Julien Ribot, diplômé de l'École supérieure d'arts graphiques Penninghen en 1995, réalise ses pochettes de disques et des couvertures de livres, ainsi que des travaux plus personnels.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Réalisations, Arrangements[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Entre autres :

  • 1999 : Allo la France, Moshi Moshi
  • 2001 : Une rentrée 2001/Les Inrocks
  • 2002 : Travaux Publics
  • 2004 : Indétendances/FNAC

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Exposition des dessins du clip "La chambre renversée" (PARIS)
  • 2009 : Exposition à Lausanne, Suisse
  • 2009 : Galerie Chappe (PARIS), mai 2009
  • 2006 : Galerie EN MARGE.

Illustrations[modifier | modifier le code]

  • 2005 : réalisation d'un série de 19 dessins (chacun numéroté de 1 à 20 et signé par l'artiste) inspirés par l'histoire de Caspar Dix.
  • 2009 : illustrations des livres à poster "Je t'aime" et "Je te souhaite plein de bonheur" (éditions du facteur)

Films d'animation & videos[modifier | modifier le code]

  • 2001 : dessin des personnages du clip Hotel Bocchi, réalisé par Brune de Miscault
  • 2008 : coréalisation et coscénarisation (avec Philippe Massonnet) du film d'animation "La Chambre Renversée". Ce film a obtenu le prix d'animation du festival de Changzhou en Chine, et a été sélectionné dans de nombreux festivals.

Écriture[modifier | modifier le code]

Julien Ribot est également auteur de nouvelles. Quelques-unes ont été publiées dans la 'Revue Bordel'.

  • 2009 : "Le Rat de Pâques", nouvelle publiée dans la collection Bordel "THE RAT PACK" (Stéphane Million éditeur)
  • 2010 : "En lisant cette nouvelle, vous saurez comment Picasso était vêtu pour monter les marches du Festival de Cannes en 1953", nouvelle publiée dans la collection Bordel "BORDEL A CANNES" (Stéphane Million éditeur)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]