Jules-Antoine Droz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jules-Antoine Droz, né le 12 mars 1804 à Paris où il est mort le 26 janvier 1872, est un peintre et sculpteur français.

Il est le père du peintre et romancier Gustave Droz.

Fils unique du graveur Jean-Pierre Droz et de Louise Meusnier, élève de son père ainsi que de Pierre Cartellier, il exécute un assez grand nombre de tableaux, parmi lesquels le Génie du Mal[1], l’Ange du Martyre[2], et des statues comme L’Hiver et L’Été[3] ainsi que plusieurs bustes d’hommes célèbres.

Il est inhumé, avec son fils, au cimetière du Père-Lachaise (27e division)[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Société d'histoire du canton de Neuchâtel, Musée neuchâtelois, vol. 39, 1902, p. 297.
  • (en) Leonard Forrer, Biographical dictionary of medallists: coin, gem, and seal-engravers, mint-masters, &c., ancient and modern, with references to their works B.C. 500-A.D. 1900, vol. 1, Londres Spink & Son, 1904, p. 628.
  • Jules Moiroux, Le cimetière du Père Lachaise, Paris, S. Mercadier,‎ 1908 (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Au château de Compiègne.
  2. Église Saint-Sulpice à Paris.
  3. Marbre, palais du Luxembourg à Paris.
  4. Moiroux 1908, p. 136