Joseph Cistone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joseph Robert Cistone (né le 18 mai 1949) est un prélat américain. Il est le sixième et actuel évêque du diocèse de Saginaw.

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Joseph Cistone est né à Philadelphie, en Pennsylvanie, de Daniel A. et Josephine R. (née Altomare) Cistone[1]. Il a deux frères : Daniel et Anthony.

Il fréquente d'abord la Our Lady of Consolation School, puis obtient un diplôme de la Father Judge High School (en) en 1967[1]. Il étudie par la suite au St. Charles Borromeo Seminary (en), où il obtient un baccalauréat en philosophie (en) (1971) et une Master of Divinity (en) (1975)[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Cistone est ordonné prêtre catholique par John Krol le 17 mai 1975[3]. De 1975 à 1979, il sert comme curate (en) à l'Epiphany of Our Lord Parish. De 1977 à 1979, il est chapelain à la St-Maria Goretti High School (en) à Philadelphie. Il devient ensuite vicaire à St. Jerome Parish et plaide au tribunal ecclésiastique en 1980.

De 1982 à 1987, Cistone est vicaire à St. Jude Parish à Chalfont (Pennsylvanie) (en) et à St. Francis of Assisi Parish, puis à Norristown (1987–1989) et St. Bernard Parish (1989–1991)[1]. En 1991, il devient doyen à la formation théologique du St. Charles Seminary[2].

En 1993, il est nommé associé de Edward Peter Cullen (en), vicaire général de l' archidiocèse de Philadelphie (en)[2]. De 1994 à 1998, il est assistant vicaire. Il est élevé au rang de Monseigneur en avril 1998[1] et devient vicaire général de 1998 à 2009.

Scandale sexuel de l'archidiocèse de Philadelphie[modifier | modifier le code]

Selon une enquête réalisée en 2005 à propos du scandale sexuel de l'archidiocèse de Philadelphie (en), alors qu'il était assistant vicaire en 1996, Cistone aurait participé à faire taire une religieuse qui tentait d'avertir les paroissiens de St. Gabriel à propos d'abus faits par un prêtre[4].

Une semaine après avoir été nommé à la tête du diocèse de Saginaw, Cistone fut interrogé par une journaliste concernant cette enquête et le rôle qu'il a joué dans l'affaire. L’évêque a exprimé son mécontentement de ne pas avoir eu suffisamment l'occasion de donner sa version des faits[5].

Le 9 juin 2009, le groupe Survivors Network of those Abused by Priests manifeste devant les bureaux du diocèse de Saginaw contre la promotion de Cistone à la tête du diocèse[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Joseph R. Cistone » (voir la liste des auteurs)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Cistone sur archdiocese-phl.org