John MacGillivray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John MacGillivray est un explorateur et un botaniste britannique, né le 18 décembre 1821 à Aberdeen et mort le 6 juin 1867 à Sydney.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de l’ornithologue William MacGillivray (1796-1852). John MacGillivray prend part à trois voyages d’exploration entrepris par la Royal Navy dans le Pacifique.

En 1842, il embarque comme naturaliste à bord du HMS Fly, envoyé pour étudier le détroit de Torres, entre la Nouvelle-Guinée et l’Australie ainsi que l’est de la côte de ce dernier pays. Il revient en Grande-Bretagne en 1846.

Il repart aussitôt, toujours comme naturaliste, à bord du HMS Rattlesnake commandé par le capitaine Owen Stanley (1811-1850). L’expédition s’arrête dans les eaux australiennes : à Port Curtis, dans la baie de Rockingham, à Port Molle, la péninsule du cap York, l’île Gould, l’île Lizard, l’île Moreton (Queensland) ; à Port Essington (Territoire du Nord) et visite Sydney à plusieurs reprises. En juin 1847, l’expédition se trouve à Hobart en Tasmanie. Les recherches se poursuivent dans le détroit de Bass, sur la côte sud de la Nouvelle-Guinée et dans les Louisiades. Cette série de voyages permet d’aboutir à faire des enregistrements des langues aborigènes. Le compte rendu paraît à Londres.

Références[modifier | modifier le code]

  • Desmond, Adrian. Huxley: the Devil's Disciple. Joseph, London 1994.
  • MacGillivray, John. Narrative of the voyage of HMS Rattlesnake. 2 vols, Boone, London 1852.
  • Orchard A.E. 'A History of Systematic Botany in Australia', in Flora of Australia Vol 1, 2nd ed, ABRS, 1999.

Source[modifier | modifier le code]

J.MacGill. est l’abréviation botanique officielle de John MacGillivray.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI