John Kay (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kay et John Kay.

John Kay

Description de cette image, également commentée ci-après

Steppenwolf

Informations générales
Nom Joachim Fritz Krauledat
Naissance
Tilsit
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Rock
Instruments Guitar Rickenbacker 381
Années actives 1964 - aujourd'hui
Labels Dunhill Records
Mums Records
Epic Records
MCA Records
Mercury Records
Attic Records
Qwil Records
I.R.S. Records
K-Tel Records
Winter Harvest Records
CMC International
Cannonball Records
Rainman Records
Site officiel Official Site

John KayJoachim Fritz Krauledat, le 12 avril 1944, Tilsit en Allemagne (maintenant en Russie), est un chanteur canadien, écrivain et guitariste mieux connu comme l'homme clef du groupe Steppenwolf[1]. Depuis 1990, Kay demeure à Franklin, au Tennessee.

Durant l'évacuation de la Prusse de l'est au début de l'année 1945, lors d'un dur hiver, sa mère a dû fuir l'avancement des troupes Soviétiques avec son jeune garçon. En 1948, les deux s'enfuirent à Arnstadt en l'Allemagne de l'est pour ensuite habiter Hanovre, Allemagne de l'Ouest (comme il le raconte dans sa chanson "Renegade" dans l'album Steppenwolf Seven). Localisé dans la zone des Alliés en Allemagne, le jeune Joachim, malvoyant, écoutait la musique en provenance des forces britanniques, avant que sa famille ne déménage au Canada en 1958.

Il se joint au groupe blues les Sparrows en 1965, qui eut un succès modéré au Canada avant d'aller en Californie pour changer le nom du groupe en Steppenwolf en 1967. Avec une musique hard rock, Steppenwolf eut un succès international avec les chansons "Born to Be Wild", "Magic Carpet Ride", "Monster", "The Pusher", and "Rock Me". Ce succès fut amplifié par l'utilisation de "Born to Be Wild" et "The Pusher" en 1969 dans le film Easy Rider.

Kay enregistra son album solo comme artiste avec Steppenwolf vers la fin des années 1970. Il termina sa dernière tournée avec le groupe Steppenwolf pour leur 40ème année de tournées en octobre 2007. Cependant, Kay et Steppenwolf ont fait une apparition le 24 juillet 2010 à Louisville, Kentucky[2].

En 2004 il fut immortalisé au Canada dans le Canada's Walk of Fame en mémoire de ses premières années comme citoyen canadien et le début de sa carrière à Toronto[3].

John Kay est atteint d'achromatopsie, une maladie génétique très rare dont les symptômes sont les suivants : très forte sensibilité à la lumière (le poussant à porter des verres fumés), absence totale de vision des couleurs, acuité visuelle très faible, et nystagmus[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Year Album Chart Positions
CAN US
1972 Forgotten Songs and Unsung Heroes 50 113
1973 My Sportin' Life 200
1978 All in Good Time
1987 Lone Steppenwolf
1996 Feed the Fire
1997 The Lost Heritage Tapes
2001 Heretics and Privateers
2004 Live in Louisville
2006 Live in London

Singles[modifier | modifier le code]

Year Single Chart Positions Album
CAN CAN AC CAN Country US
1972 "I'm Movin' On" 45 52 Forgotten Songs and Unsung Heroes
1973 "Moonshine (Friend of Mine)" 26 19 44 105 My Sportin' Life
"Easy Evil" 82 102

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Greg Prato, « Biography: John Kay », Allmusic (consulté le 9 June 2010)
  2. « HullabaLOU Line-up », Churchill Downs Entertainment Group (consulté le 6 June 2010)
  3. « John Kay », Canada's Walk of Fame (consulté en 2010-11-03)
  4. Interview sur le site web de Grabow agency, retrieved May 3rd 2011.

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]