Jeffrey Lagarias

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jeffrey Clark Lagarias, né en novembre 1949 à Pittsburgh en Pennsylvanie, est un mathématicien et professeur à l'Université du Michigan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alors qu'il était au lycée en 1966, Lagarias a étudié l'astronomie au « Summer Science Program ».

Il était étudiant de premier cycle au Massachusetts Institute of Technology, où il a été reçu au concours de mathématiques William Lowell Putnam (en) en 1970. Il a obtenu son doctorat en mathématiques au MIT en 1974[1].

En 1975, il est entré aux Bell Labs où il est devenu « Distinguished Member of Technical Staff », puis, à partir de 1995, consultant en technologie. En 2002, il a déménagé avec sa famille au Michigan pour travailler à l'université.

En 1987, il a reçu le prix Lester Randolph Ford de la Société américaine de mathématiques[2], dont il élu membre en 2012[3].

Travaux[modifier | modifier le code]

Bien que ses travaux récents aient porté sur l'informatique théorique, de formation, Lagarias vient de la théorie algébrique et analytique des nombres. Depuis, il a travaillé dans de nombreux domaines, à la fois théoriques et appliqués, et se considère comme un généraliste des mathématiques.

Il a découvert un problème élémentaire qui est équivalent à l'hypothèse de Riemann, consistant à savoir si, pour tout n > 0, on a

 \sigma(n) \le H_n + e^{H_n} \ln H_n \,

avec égalité stricte seulement pour n = 1, où Hn est le nième nombre harmonique, c'est-à-dire la somme des inverses des n premiers nombres entiers, et où σ(n) est la fonction diviseur, c'est-à-dire la somme des diviseurs positifs de n[4].

Lagarias a prouvé que la conjecture de Keller était fausse à partir de la dimension 10. Il a aussi travaillé sur la conjecture de Syracuse et le critère de Li (en).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jeffrey Lagarias sur le site de l'université du Michigan
  2. (en) Jeffrey C. Lagarias sur le site de la session spéciale sur les mathématiques expérimentales et informatiques à l'université Simon Fraser de Vancouver, 1995.
  3. (en) List of Fellows of the American Mathematical Society sur le site de la Société américaine de mathématiques
  4. Jeffrey C. Lagarias, An Elementary Problem Equivalent to the Riemann Hypothesis, 6 mai 2001

Liens externes[modifier | modifier le code]