Nombre harmonique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


En mathématiques, le n-ième nombre harmonique est la somme de l'inverse des n premiers entiers naturels :

H_n= 1+\frac{1}{2}+\frac{1}{3}+\cdots+\frac{1}{n} =\sum_{k=1}^n \frac{1}{k}.

C'est aussi égale à n fois l'inverse de la moyenne harmonique de ces entiers naturels, ainsi que la n-ième somme partielle de la série harmonique.

Les nombres harmoniques ont été étudiés pendant l'Antiquité et sont importants dans plusieurs domaines de la théorie des nombres. Ces nombres apparaissent dans de nombreux problèmes d'analyse combinatoire.

Table des premiers nombres harmoniques[modifier | modifier le code]

Valeur de n 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...
Valeur de Hn 1 \frac32 \frac{11}{6} \frac{25}{12} \frac{137}{60} \frac{49}{20} \frac{363}{140} \frac{761}{280} \frac{7129}{2520} \frac{7381}{2520} \frac{83711}{27720} \frac{86021}{27720} ...
Valeur approchée de Hn 1 1,5 1,8 2,1 2,3 2,5 2,6 2,7 2,8 2,9 3,0 3,1 ...

Un nombre harmonique est dit premier s'il s'agit d'un nombre premier trouvé dans les numérateurs des nombres harmoniques d'ordre n. Les plus petites occurrences de ce type sont 3, 11, 137, 761, 7 129, etc. Voir la suite A067657 de l'OEIS et la suite A056903 de l'OEIS pour respectivement, davantage d'exemples et les valeurs de « n » correspondantes.

La suite de nombres obtenus est croissante, mais à croissance lente.

Comportement asymptotique[modifier | modifier le code]

Les nombres harmoniques H_{n} en rouge et leur limite asymptotique \gamma+\ln(x) en bleue.

Lorsque n tend vers l'infini, la série harmonique diverge, elle tend vers +∞. On a le développement asymptotique suivant :

H_n=\ln n +\gamma+\frac{1}{2n}+O(\frac{1}{n^2})\ ,

\gamma est la constante d'Euler-Mascheroni.

Généralisation[modifier | modifier le code]

En mathématiques, les nombres harmoniques d'ordre n de m, sont donnés, au sens le plus large, par :

H^{(m)}_n=\sum_{k=1}^n \frac{1}{k^m}

D'autres notations existent :

H_{n,m}= H_n^{(m)} = H_m(n)

À la limite n\rightarrow \infty\,, si m>1, les nombres harmoniques convergent car les séries de Riemann sont alors convergentes, et leur limite est la fonction zêta de Riemann. Ainsi :

\lim_{n\rightarrow \infty} H_{n,m} = \zeta(m).

Propriétés[modifier | modifier le code]

La somme reliée \sum_{k=1}^n k^m\, apparaît dans l'étude des nombres de Bernoulli.

On a aussi la propriété suivante :

 H_n =\frac 1 {n!}\left[\begin{matrix} n+1\\ 2 \end{matrix}\right],

\left[\begin{matrix} n+1\\ 2 \end{matrix}\right] est un nombre de Stirling de première espèce.


Exemples d'utilisation[modifier | modifier le code]

Les nombres harmoniques apparaissent naturellement dans le problème du collectionneur de vignettes en théorie des probabilités.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]