Jean de Quen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Facsimilé d'un manuscrit de Jean de Quen

Jean de Quen (Amiens, vers 1603 - Québec, 1652) est un explorateur missionnaire jésuite français de la Nouvelle-France. Il a exploré la région de l'actuel Lac St-Jean en 1642.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arrivé à Québec, le 17 août 1635, il fut chargé de l'instruction des enfants français de la ville. En 1638, il se trouvait à la résidence de Sillery avec le père Le Jeune. Les années suivantes, il visita les missions de Tadoussac, et, remontant le Saguenay, il découvrit, le 17 juillet 1647 le lac Saint-Jean, appelé Pekouagami.

Le lendemain, 18 du même mois, les amérindiens chrétiens élevèrent, en moins de deux heures, une petite chapelle, et le père y célébra les saints mystères, après avoir confessé tous les chrétiens, qui furent ravis de voir leur pays honoré par des mystères si adorables. Supérieur, en 1652, des missions de la Nouvelle-France, il écrivit, en 1656, la relation sur le pays des Iroquois.

Il mourut à Québec le 8 octobre 1659, âgé de 56 ans, victime du zèle qu'il avait déployé pendant une épidémie.

Des îles à son nom[modifier | modifier le code]

Les îlets Jean de Quen ont été nommées en sa mémoire dans l'archipel des Sept Îles, sur la Côte-Nord, au Québec.

Références[modifier | modifier le code]