Sillery (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sillery
Avenue Maguire, artère commerciale du quartier.
Avenue Maguire, artère commerciale du quartier.
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Municipalité Québec
Statut Quartier
Arrondissement Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge
Démographie
Population 14 335 hab. (2011)
Langue(s) parlée(s) Français
Géographie
Divers
Site(s) touristique(s) Villa Bagatelle, Parc du Bois-de-Coulonge

Sillery est un des 35 quartiers de la ville de Québec, et un des sept qui sont situés dans l'arrondissement Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge. Verdoyant et près du centre-ville, il est reconnu pour abriter un des secteurs résidentiels les plus huppés de Québec bien qu'il comprenne à certains endroits des logements plus modestes.

Portrait du quartier[modifier | modifier le code]

Sillery est situé en bordure du fleuve Saint-Laurent et comprend une étroite bande de terrain au pied de la falaise de la colline de Québec, ainsi qu'une portion bien plus importante en haut de celle-ci. Le territoire du quartier est légèrement différent de celui de l'ancienne ville de Sillery, intégrée dans Québec depuis le 1er janvier 2002.

La physionomie du quartier est aussi caractérisée par d'immenses terrains situés entre le chemin Saint-Louis et la falaise.

Le boulevard René-Lévesque Ouest (anciennement appelé Saint-Cyrille), sépare Sillery du quartier Saint-Sacrement, et borde le cimetière Saint-Michel-de-Sillery où est enterré l'ancien premier ministre René Lévesque.

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1856 au 1er janvier 2002, Sillery était une ville de la banlieue de Québec.

Le quartier ainsi que l'ancienne ville sont nommés en l'honneur de Noël Brulart de Sillery (1577-1640), chevalier de Malte et commandeur de Troyes, ordonné prêtre en 1634. Celui-ci a rendu possible par une généreuse donation la création d'une mission des Jésuites dans l'anse Saint-Joseph, à l'emplacement de l'actuelle maison des Jésuites de Sillery[1]. La première concession à l’origine du domaine de la seigneurie de Sillery consiste en 130 arpents allant du fleuve jusqu’au chemin Saint-Ignace, sur laquelle les Jésuites établissent leur mission dès 1637. En 1651, les terres de Sillery sont érigées en fief et seigneurie. D’une profondeur d’une lieue et demie, la seigneurie de Sillery rejoint celle de Gaudarville, à une lieue en amont sur le fleuve. Au XIXe siècle, Sillery a grandement contribué au développement économique de la région, entre autres par l'Anse au Foulon où l'on pratiquait le commerce du bois et la construction de navires. Le quartier a été habité par de nombreux premiers ministres et ministres de la province.

Artères principales[modifier | modifier le code]

Parcs, espaces verts et loisirs[modifier | modifier le code]

Villa Bagatelle
Yacht-Club de Québec

Musées, théâtres et lieux d'expositions[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Église Saint-Michel de Sillery

Sillery est reconnu pour le nombre important de communautés religieuses catholiques qui se sont installées sur les vastes terrains, en majorité situés entre le chemin Saint-Louis et la falaise. Certaines s'y trouvent encore, d'autres se sont départies de leur propriété:

De plus, l'administration de l'archidiocèse de Québec est située à Sillery.

Commerces et entreprises[modifier | modifier le code]

Lieux d'enseignement[modifier | modifier le code]

Autres édifices notables[modifier | modifier le code]

  • Édifice SSQ (12 étages) et édifice Hydro-Québec (édifices à bureau)

Jumelage[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Ville de Québec. Jumelage avec Sillery, commune de la Marne en France.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Commission de toponymie du Québec
  2. Description de l'église Saint-Michel sur "Les églises de Québec"
  3. Description de Saint Michael's Church sur "Les églises de Québec"
  4. Description de l'église Saint-Charles-Garnier sur "Les églises de Québec"
  5. Description de l'église Saint-Yves sur "Les églises de Québec"
  6. Description de l'église St. Stephen and St. Vincent sur "Les églises de Québec"
  7. Québec Urbain