Jean Samuel Pauly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pauly (homonymie).

Jean Samuel Pauly (14 avril 1766 - 1821), ou Samuel Johannes Pauly, était un armurier célèbre du début du XIXe siècle. Pauly est né à Vechigen près de Berne, en Suisse, le 13 avril 1766[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1798, à 32 ans, Pauly est devenu sergent d'artillerie[2]. Il a combattu dans l'armée suisse, en collaboration avec les Français, sous le commandement de Masséna. Au cours de ses campagnes, en 1799, Pauly a écrit un manuel sur l'utilisation des armes à feu.

Pauly a déménagé à Paris en 1802 où il a travaillé sur la conception d'un dirigeable et a maintenu le contact avec le fabricant d'armes de Saint-Étienne. En 1804, il a conçu un pont automatique. Pauly utilisait le titre de « colonel Jean Samuel Pauly »[2]. Il a monté un atelier d'armurier où il a développé la platine en fulminate de mercure. En 1809, il employait l'Allemand Johann Nikolaus von Dreyse qui deviendra plus tard l'inventeur du célèbre fusil Dreyse.



Cartouche moderne[modifier | modifier le code]

À Paris en 1808, en coopération avec l'armurier français François Prélat, Pauly a créé la première cartouche entièrement autonome[3]: les cartouches incorporaient une base en cuivre avec une amorce intégrée faite de chlorate de potassium en poudre [4] (l'innovation majeure de Pauly), une enveloppe de papier et une balle ronde[2]. La cartouche était chargée par la culasse et mise à feu avec une aiguille. Les armes à feu à chargement par la culasse à percussion centrale deviendront un standard par la suite[5]. L'arme à feu correspondante a également été mise au point par Pauly [3]. Pauly a développé une version améliorée qui a été protégé par un brevet le 29 septembre 1812 [3]. La cartouche a, par la suite, été améliorée par l'armurier français Casimir Lefaucheux en 1836.

Après la chute de Paris face aux alliés le 5 avril 1814, von Dreyse partit pour la Prusse et Pauly partit pour Londres, où il a poursuivi le développement de diverses armes, sous le parrainage de Durs Egg.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérard Henrotin, Les Fusils de chasse à percussion et à broche expliqués, éditions H&L HLebooks.com - 2010

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Johannes Samuel Pauly, later known as Jean Samuel or Samuel John, was born near Berne, Switzerland, in 1766 » in Encyclopedia of Firearms - Page 225 de Harold Leslie Peterson
  2. a, b et c Firearms by Roger Pauly p.94
  3. a et b Chemical Analysis of Firearms, Ammunition, and Gunshot Residue by James Smyth Wallace Page 24 [1]
  4. Pistols: an illustrated history of their impact by Jeff Kinard Page 106[2]
  5. A History of Firearms By W. Y. Carman p.121