Jean-Pierre Nadir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Pierre Nadir dont le nom d'origine est Jean-Pierre Nadir Benabadji, (né en 1965 à Nantes), est un homme d'affaires français né d'un père algérien et d'une mère bretonne[1], fondateur du portail web Easyvoyage.com[2], qui se présente comme un portail éditorial non marchand dédié au tourisme.

Il fait des études secondaires en Bretagne (Lorient) en section sport étude, puis une école de communication à Paris.

En 1987, il crée la première entreprise de livraison, en moins de 30 minutes, de pizza à domicile sur Paris[3] ; la première de France étant située à Lyon. Il reprend alors le concept lancé dans les années 1970 par Domino's Pizza aux USA, qui livrait en moins de 45 minutes.

Il débute ensuite sa carrière dans la presse aux côtés de Robert Lafont, auprès de qui il devient actionnaire du groupe Entreprendre. Il rachète en 1989 le quotidien Le Sport, avant de le relancer en périodicité hebdomadaire avec la participation du journaliste Hervé Duthu. En 1990, il fonde le Groupe « Les Éditions de Demain »[4]. De 1990 à 1999, il lance différents titres de presse : Partir, Cuisine du bout du Monde, Sport’s Magazine, Mer & Océan, Cuisine de saison, Jeux de voyage, Jeux de sport, Cuisiner et Voyager.

En parallèle, il crée l’agence de photo Visa Image, chargée de revendre les productions du groupe dans 40 pays. À noter l'excellente série de photographies de l'arrivée de la course des grands voiles lors de la première édition en 1995 à Brest ou la riche production de sujets pour la presse papier. Il est élu parmi les 45 dirigeants de l’année en 1995 ; son groupe dépassait alors les 100 millions de francs en chiffre d’affaires pour un résultat de 5,5 millions de francs français[5].

Après avoir revendu son groupe de presse, il crée en 2000 un portail d'information, Easyvoyage.com, avec l’objectif de fédérer l’offre des voyagistes présents sur le net et d’informer les voyageurs en développant, avec une équipe de journalistes, des guides de voyages. En décembre 2006, il prend la présidence de la holding Groupe Easyvoyage.

Il intervient régulièrement dans les médias (TV, Radio ou Presse[6]), et fut un temps intervenant dans l’émission de RMC « Les Grandes Gueules ».

Depuis 2008, il anime une chronique mensuelle dans l'émission L'entreprise BFM[7].

De plus, Jean-Pierre Nadir est intervenu dans les émissions Ils font bouger la France[8] sur France 2, Le téléphone sonne[9] sur France Inter et Capital en juin 2008 sur M6.

En 2009, Jean-Pierre Nadir a fait la une du Magazine Entreprendre : les français champions du net (juillet 2009) aux côtés de Marc Simoncini de Meetic et Jacques Antoine Grangeon de Vente-privée.com.

Le 22 avril 2010, Jean-Pierre Nadir a été l'invité du buzz média Orange-Le Figaro [10]:

Le site web clubic.com lui dédit un portrait vidéo[11] où Jean-Pierre Nadir revient sur l'ensemble de son parcours et sur les enjeux de son portail d'infomédiation, Easyvoyage.com

Le 22 juin 2010, dans les colonnes du quotidien Ouest France[1], l'entrepreneur révèle son rêve de voir Easyvoyage.com s'approprier le marché outre-atlantique.

Plus récemment, Jean-Pierre Nadir a participé à l'émission de Audrey Pulvar sur I<Télé et à l'émission de Valérie Expert sur LCI "Choisissez votre camp".

Enfin, Jean-Pierre Nadir vient de publier son point de vue "Tunisie : du lancé de pavé au service du thé, pour un même principe de liberté" sur les évènements qui se sont déroulés en Tunisie, il y a quelques mois. Cette prise de parole forte a été reprise sur le site des Echos.fr [12], Le Journal du Net [13] sur le site de L'Echo Touristique [14] et dans La Tribune [15].

Ouvrage[modifier | modifier le code]

En 2012, Jean-Pierre Nadir a coécrit avec Dominique Eudes, un ouvrage qui s'intitule "L’Esprit du Voyage"[16] Pour vous permettre de mieux vous évader du quotidien en vous libérant des idées reçues, des enclos, des troupeaux et des pièges de la transhumance touristique, L'Esprit du Voyage est un anti-guide, un vade-mecum décapant qui, sous forme de dictionnaire insolent de A à Z – de « Abondance »  » à « Zanzibar» –, démystifie le voyage tout en exaltant ses vraies beautés.

Notes et références[modifier | modifier le code]