Sport étude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une section sport-étude est une structure spécialisée combinant études classiques et sport de haut niveau.

En France[modifier | modifier le code]

Section sport-étude (1960-1996)[modifier | modifier le code]

Afin de compenser les faiblesses de la formation sportive dans le cadre scolaire classique en France, l'État a mis en place des structures spécialisées : les sections sports-études. Ces établissements qui combinent apprentissages classiques et sport de haut niveau voient le jour dans les années 1960 après les résultats catastrophiques enregistrés lors des olympiades de 1960 et 1964. Collèges et lycées sont concernés et le maillage du territoire est complet avec au moins un établissement disposant d'une section sports-études par département.

Les sections sports-études assurent la base de travail de formation, mais ce dernier doit être poursuivi au sein de pôles plus spécialisés : les pôles de haut niveau. Chaque fédération sportive possédant un label haut niveau délivré par le ministère des sports et sa commission nationale du sport de haut niveau, dispose de plusieurs de ces pôles[1]. L'INSEP héberge quelques-uns de ces pôles. Dans certains sports plus structurés comme le football ou au handball, la formation spécialisée est assuré au sein de centres de formation intégrés aux clubs professionnels.

Section sportive scolaire (1996-)[modifier | modifier le code]

Les sections sportives scolaires, créées en 1996, remplacent les anciennes sections sport-études[2]. Elles sont ouvertes par les recteurs dans les collèges et les lycées après avis favorable du conseil d’administration de l'établissement. Elles offrent une pratique sportive renforcée dans une seule discipline. Elles peuvent favoriser l'éclosion de futurs sportifs de haut niveau, notamment dans le cadre d'un partenariat avec un club local.

Elles sont gérées par les enseignants d'EPS. Elles s'adressent aux élèves désireux de poursuivre un cursus scolaire normal ou à des élèves en difficulté, mais motivés pour se donner une nouvelle chance de réussite scolaire. À la rentrée 2010, il existait environ 3 000 sections sportives, pour près de 60 000 élèves[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Soutien au sport de haut niveau par le Ministère des sports
  2. Circulaire n° 96-291 du 13 décembre 1996
  3. http://media.education.gouv.fr/file/2012/27/5/Rapport_Lecou_2012_207275.pdf Le sport à l'école et le sport scolaire, Rapport parlementaire de Robert Lecou, 2012, p.38

Voir aussi[modifier | modifier le code]