Jean-Luc Benoziglio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Luc Benoziglio, né le 19 novembre 1941 à Monthey, Suisse, et mort le 5 décembre 2013 à Paris[1], est un écrivain. Il vivait à Paris, où il avait travaillé notamment pour la maison d'édition Tchou et chez Payot[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'une mère d'origine italienne et d'un père turc, médecin-chef à Malévoz, d'ancêtres juifs espagnols, il étudie au Collège Champittet puis il obtient une licence en droit et commence un doctorat en sciences po à l'Université de Lausanne[3]. Il quitte Lausanne en 1967 pour travailler à Paris dans des maisons d'édition[4]. Durant ses études, il a écrit des articles dans la revue de la Société de Belles-Lettres[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Récompenses[6][modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. Préface de Cabinet-portrait, éditions du Seuil, collection Points
  3. L'Hebdo 13 février 1986
  4. 24 Heures 4 février 1986
  5. Les Nouvelles Littéraires 9 septembre 1976
  6. Bibliomedia Suisse
  7. Jean-Luc Benoziglio: «Ma nationalité suisse est le fruit du hasard »

Lien externe[modifier | modifier le code]