Jean-Georges Paulus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paulus.
« M. Paulus, chef de musique de la garde républicaine, donnant en ce moment des concerts en Amérique » (1872)

Jean-Georges Paulus, né le 5 août 1816 à Haguenau et mort le 14 avril 1898 à Paris, est un musicien français, chef de musique de 1848 à 1873 et fondateur de l’orchestre de la Garde républicaine[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Le transfert des cendres de Napoléon à bord de la Belle Poule, le 15 octobre 1840, tableau d'Eugène Isabey (1843).

En 1835, Paulus obtient un premier prix de clarinette au conservatoire de Paris. Il devient par la suite chef de musique sur les navires Hercule et La Belle Poule, où il participe aux cérémonies du transfert des cendres de Napoléon. Il est officiellement nommé chef de musique de François d'Orléans, prince de Joinville.

De 1848 à 1864, il fonde la batterie fanfare de la Garde républicaine de Paris, qui se développe ensuite pour former l'Orchestre de la Garde républicaine.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les grands personnages de la Garde : Le lieutenant Jean-Georges Paulus » [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Loup Mayol, « Jean-Georges Paulus  », dans 150 ans de musique à la Garde Républicaine : mémoires d'un orchestre, Connétable, Paris, 1998, p. 22-23 (ISBN 2-84368-097-2)
  • Claude Muller, « Jean Georges Paulus », dans Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 29, p. 2954
  • Prosper Suiter, « Jean Georges Paulus, chef de la musique de la Garde Républicaine », dans Elsass-Lothringische Gesang und Musikzeitung, 1911, no 10, p. 179-180

Liens externes[modifier | modifier le code]