Jafar ben Yahya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jafar ben Yahyâ Barmaki (en arabe جعفر بن یحیی برمکی / Ǧaʿfar ben Yaḥyā Barmaky) (767-803) était le fils du vizir persan (Yahya ben Khalid) du calife abbasside arabe Hâroun ar-Rachîd, dont il hérita cette position. Il fut un membre de la famille influente des Barmécides. Il fut décapité en 803 pour une liaison supposée avec la sœur de Haroun ar-Rachid, Abbassa.

Il eut une réputation de mécène des sciences, et fit beaucoup pour introduire la science grecque à Bagdad, attirant des savants de l’académie de Gundishapur voisine pour aider à traduire des œuvres grecques en arabe. Il fut également crédité d’avoir convaincu le calife d’ouvrir une papeterie à Bagdad. (Le secret de la fabrication du papier avait été révélé par des artisans chinois faits prisonniers à la bataille de Talas en 751.)

Évocations artistiques[modifier | modifier le code]

Jafar apparaît, sous le nom de Giafar dans la plupart des traductions, au côté de Haroun ar-Rachid dans plusieurs contes des Mille et une nuits. L’adaptation filmée Aladdin (1992) des studios Disney représente un méchant vizir et sorcier appelé Jafar, qui est une combinaison du vizir (non nommé) et du méchant magicien du conte originel Aladin ou la Lampe merveilleuse (qui ne fait pas partie des Mille et une nuits d’origine). Le nom de Jafar est aussi utilisé dans le jeu vidéo Prince of Persia. Comme dans la version d’Aladdin, il est aussi magicien.

Liens externes[modifier | modifier le code]