Yahya ben Khalid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yahya.

Yahyâ ben Khâlid (يحيى بن خالد) (mort en 806) était un membre important de la famille perse des Barmécides, fils de Khalid ben Barmak.

Le calife Al-Mahdî, en 778, lui confia l'éducation de ses fils futurs califes Al-Hâdî et Hârûn ar-Rachîd.

Le calife Al-Hâdî, peu avant sa mort, et sans doute inquiet de l'influence croissante de son frère et successeur désigné Hârûn ar-Rachîd, fit emprisonner Yahyâ avec semble-t-il l'intention de le tuer (787).

Après la mort de Al-Hâdî, l'une des premières mesure de Hârûn ar-Rachîd fut de faire libérer Yahyâ ben Khâlid et d'en faire l'un de ses vizirs. Yahyâ eut quatre fils :

Yahyâ ben Khâlid se sentant vieillir demanda à Hârûn l'autorisation de se retirer à La Mecque. Hârûn refusa lui demandant de choisir lequel de ses deux fils, Ja`far ou Fadl, devait lui succéder. Yahyâ désigna Fadl comme successeur car c'était l'aîné et le plus avisé des deux. Hârûn aurait préféré que ce soit Ja`far qui soit choisi. Fadl assura la tâche de vizir pendant deux ans. Hârûn le démit pour nommer Ja`far à sa place, puis peu après rappela Yahyâ à reprendre ce poste[1]. En 803 la famille tomba en disgrâce. Ja`far fut décapité et sa tête exposée sur le gibet à Bagdad. Yahyâ fut emprisonné avec le reste de la famille. Il est mort en 806. Hârûn ar-Rachid ordonna l'exécution de tous les membres de la famille, son frère Muhammad fut le seul à être épargné[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Tabari, La Chronique (Volume II, L'âge d'or des Abbassides), Actes-Sud (ISBN 2-7427-3318-3) p. 128
  2. Tabari, La Chronique (Volume II, L'âge d'or des Abbassides), Actes-Sud (ISBN 2-7427-3318-3) p. 133

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]