Jürgen Elsässer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jürgen Elsässer

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Jürgen Elsässer en 2008

Nationalité Flag of Germany.svg Allemand
Profession

Jürgen Elsässer est un journaliste allemand né en 1957. Il a particulièrement travaillé sur les revendications ethniques en Europe et sur les guerres d'ex-Yougoslavie.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1971 jusqu'à sa dissolution en 1991 Elsässer appartenait au parti maoiste allemand Kommunistischer Bund. Il a lancé en février 2009 l'"initiative populaire contre la dictature de la finance"[1].

Positions politiques[modifier | modifier le code]

En 2009 il accueille la victoire contestée de Mahmoud Ahmadinejad dans les élections législatives iraniennes sur son blog de manière suivante : "L'impérialisme a essuyé un échec" [2].

En 2014 il a soutenu le mouvement des Vigiles pour la paix[3].

Djihad[modifier | modifier le code]

Selon lui, les hommes d'Oussama Ben Laden qui forment le noyau dur du djihad sont, à l'origine, des mercenaires recrutés par la CIA dans les pays musulmans. Cependant, il ne se prononce pas sur la question de savoir s'ils ont acquis leur autonomie et se sont retournés contre leur ancien employeur (théorie du Blowback) ou s'ils travaillent toujours pour les États-Unis.

Finance[modifier | modifier le code]

Il s'oppose à un projet de loi allemand chapeauté par Peer Steinbrück visant à frapper d'une peine les particuliers ou affairistes qui collaborent avec les paradis bancaire, étant nommés tels la Suisse et le Lichtenstein, déclarant que contre toute apparence cette loi profiterait d'abord au capital financier international. Il reproche également à ce projet de ne pas inclure les plus grandes places financières offshore comme les îles Caïmans, les îles Anglo-Normandes, les Bermudes et les Bahamas les jugeant dirigées par la Cité de Londres[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ouvrages originaux en allemand[modifier | modifier le code]

Ouvrages traduits en français[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Der Zeitgeist, Buchbesprechung: Alles Antisemiten ausser Mutti!, par Michael Haldimann, février 2010, p.20
  2. [1]
  3. Frida Thurm: Proteste: Die ganz eigene Welt der Montagsdemonstranten auf zeit.de vom 22. April 2014, Zugriff am 18. Juni 2014.
  4. Jürgen Elsässer, Défendez la Suisse!, Horizons et débats, 23 mars 2009, n°10, p.6
  5. Le chapitre La rampe de Srebrenica est consultable en ligne sur le site de l'auteur.
  6. (Lire le chapitre XVII en ligne)