Iyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Iyer (prononcé : aiʝar ; (Tamoul : அய்யர் ; Kannada : ಅಯ್ಯರ್) ; Malayalam : അയ്യര) (orthographié de façons diverses : Iyer, Ayyar, Aiyar, Ayer or Aiyer), également appelés Sāstri[1], Sarma ou Bhattar[2],[3] est le nom donné à des Hindous brahmanes d'origine tamoule ou télougoue, et adeptes de la philosophie Advaita Vedānta proposée par Adi Shankara[4],[5],[6],[7],[8],[9].

On les trouve principalement au Tamil Nadu, car ils sont généralement natifs de cette région. Mais on les trouve également en nombre significatif dans l'Andhra Pradesh, le Kerala et le Karnataka.

Origine[modifier | modifier le code]

Le nom Iyer provient de la période médiévale lorsque diverses sectes de Brahmanes demeurant dans ce qui était alors le pays tamoul s'organisèrent en une unique communauté. Une secte dissidente, formée d'adeptes de Sri Vaishnava décida plus tard de former une nouvelle communauté appelée les Iyengar[10],[11],[12].

Selon la tradition populaire, les Iyers sont les descendants d'immigrants indo-aryens venus d'Inde du nord. Cependant, les recherches génétiques ont montré peu de différences dans le profil génétique avec le reste de la population tamoule. Les Iyers sont subdivisés en diverses sous-sectes selon leur fonction ou leurs devoirs individuels. Ils sont également différenciés selon le Veda qu'ils suivent.

Place dans le système des castes[modifier | modifier le code]

Les Iyers tombent dans la sous-caste des Brahmanes pancha-dravida, et suivent les mêmes coutumes et traditions que les autres Brahmanes[13]. Les Iyers se sont récemment sentis atteints par la politique de discrimination positive (Reservation policies) de l'État du Tamil Nadu[14] et le mouvement appelé « Respect de Soi-même » de l'État du Tamil Nadu[N 1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ce mouvement prône pour les Tamouls la fierté de l'histoire et de la civilisation tamoule.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopedia Britannica, śāstrī (lire en ligne)
  2. Thurston 1909, p. 354
  3. Cochin, Its past and present, p. 300
  4. « Iyer », Uttarakhand Information Centre (consulté en 7 août 2008)
  5. The Imperial Gazetteer of India, Volume XVI, London, Clarendon Press,‎ 1908, p. 267
  6. Osborne 1765, p. 109
  7. Osborne 1765, p. 110
  8. Thurston 1909, p. 269
  9. Gover 1871, p. 3
  10. Thurston 1909, p. 334
  11. Thurston 1909, p. 348
  12. Thurston 1909, p. 349
  13. Thurston 1909, p. 268
  14. Rohit Vishwanath, « BRIEF CASE: Tambram's Grouse », The Times of India,‎ 23 juin 2007 (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) G. S. Ghurye, Caste and Race in India, Bombay, Popular Prakashan,‎ 1991
  • (en) P. T. Srinivasa Iyengar, History of the Tamils from the Earliest Times to the Present Day,‎ 1929
  • (en) T. Osborne, C. Hitch, A. Millar, John Rivington, S. Crowder, B. Law & Co, T. Longman, C. Ware, The Modern part of an universal history from the Earliest Account of Time, Vol XLIII, London, Oxford University,‎ 1765
  • (en) Charles E. Gover, The Folk songs of Southern India, Madras, Higginbotham & Co.,‎ 1871
  • (en) Edgar Thurston et K. Rangachari, Castes and Tribes of Southern India Volume I - A and B, Madras, Government Press,‎ 1909
  • (en) Fred W. Clothey, Ritualizing on the Boundaries: Continuity and Innovation in the Tamil Diaspora, University of South Carolina,‎ 2006 (ISBN 978-1-57003-647-7)
  • (en) P. V. Manickam Naicker, The Tamil Alphabet and its Mystic Aspect,‎ 1917 (ISBN 978-81-206-0020-1)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]