Isooctane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iso-octane
Isooctane
Isooctane
Identification
Nom IUPAC 2.2.4-triméthylpentane
No CAS 540-84-1
No EINECS 208-759-1
SMILES
InChI
Apparence liquide incolore, d'odeur caractéristique[1].
Propriétés chimiques
Formule brute C8H18  [Isomères]
(CH3)3CCH2CH(CH3)2
Masse molaire[2] 114,2285 ± 0,0077 g/mol
C 84,12 %, H 15,88 %,
Propriétés physiques
fusion −107 °C[1]
ébullition 99,23 °C [3]
Solubilité dans l'eau : nulle[1]
Paramètre de solubilité δ 14,7 J1/2·cm-3/2 (25 °C)[4]
Masse volumique 0,69 g·cm-3[1]
d'auto-inflammation 417 °C[1]
Point d’éclair 4,5 °C (coupelle ouverte)[1]
Limites d’explosivité dans l’air 1,16,0 %vol[1]
Pression de vapeur saturante à 20 °C : 5,1 kPa[1]
Point critique 2 568 kPa [6], 270,65 °C [3]
Thermochimie
Cp
Propriétés optiques
Indice de réfraction \textit{n}_{D}^{25} 1,3890 [4]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Nocif
Xn
Facilement inflammable
F
Dangereux pour l’environnement
N



Transport
33
   1262   
NFPA 704

Symbole NFPA 704

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le 2,2,4-triméthylpentane, ou isooctane, est un hydrocarbure de formule brute C8H18. C'est un isomère de l'octane.

Utilisations[modifier | modifier le code]

L'iso-octane est un type de carburant à huit carbones. L'essence est un mélange de diverses molécules comme l'octane. Certaines d'entre elles (tel l'octane ordinaire) sont des chaînes carbonées rectilignes. L'iso-octane (exemple d’hydrocarbure à chaîne ramifiée) présente des embranchements et est considéré comme un des meilleurs carburants dans la mesure où il brûle uniformément. Contrairement aux hydrocarbures à chaîne droite qui s’enflamment en explosant à l’intérieur des moteurs, les hydrocarbures à chaîne ramifiée brûlent doucement en chauffant le gaz dans le cylindre et exercent ainsi une pression constante sur le piston. L’aptitude à brûler doucement est ‘l’indice d’octane’ du carburant : 100 pour l’iso-octane.

L’heptane (7 atomes de carbone) ne fait que détoner : indice d’octane = 0. Un carburant d’indice 95 contient l'équivalent de 95 % d'iso-octane et de 5 % d'heptane. Il faut toutefois signaler que l'indice d'octane se réfère à une échelle purement comparative, prenant ses repères de 0 et 100 sur l'iso-octane et l'heptane. Des carburants réels peuvent avoir un indice d'octane supérieur à 100.

L'isooctane est utilisé comme solvant pour certaines analyses en spectrophotométrie, en particulier pour l'extinction spécifique à 232 et 270 nm dans les huiles alimentaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h TRIMETHYL - 2, 2, 4 PENTANE, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. a et b (en) Iwona Owczarek et Krystyna Blazej, « Recommended Critical Temperatures. Part I. Aliphatic Hydrocarbons », J. Phys. Chem. Ref. Data, vol. 32, no 4,‎ 4 août 2003, p. 1411 (DOI 10.1063/1.1556431)
  4. a et b (en) Yitzhak Marcus, The Properties of Solvents, vol. 4, England, John Wiley & Sons Ltd,‎ 1999, 239 p. (ISBN 0-471-98369-1)
  5. a, b et c (en) Robert H. Perry et Donald W. Green, Perry's Chemical Engineers' Handbook, USA, McGraw-Hill,‎ 1997, 7e éd., 2400 p. (ISBN 0-07-049841-5), p. 2-50
  6. (en) Iwona Owczarek et Krystyna Blazej, « Recommended Critical Pressures. Part I. Aliphatic Hydrocarbons », J. Phys. Chem. Ref. Data, vol. 35, no 4,‎ 18 septembre 2006, p. 1461 (DOI 10.1063/1.2201061)
  7. (en) Carl L. Yaws, Handbook of Thermodynamic Diagrams, vol. 3, Huston, Texas, Gulf Pub. Co.,‎ 1996 (ISBN 0-88415-859-4)