Henri de Baillet-Latour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir de Baillet-Latour.
Le comte Henri de Baillet-Latour entouré par Adolf Hitler et Rudolf Hess lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de 1936.

Le comte Henri de Baillet-Latour (1er mars 1876), de nationalité belge, fut le troisième président du Comité international olympique (CIO).

Biographie[modifier | modifier le code]

Baillet-Latour devint membre du CIO en 1903, et fonda plus tard le Comité olympique belge. Il fut l'un des organisateurs des Jeux olympiques d'été de 1920 à Anvers, qui ne furent attribués qu'en 1919. Malgré ce très court délai de préparation dû à la Première Guerre mondiale, ces jeux furent un succès.

Lorsque le fondateur des Jeux olympiques modernes, le baron Pierre de Coubertin, démissionna de son poste de président en 1925, Baillet-Latour fut élu président. Il dirigea le CIO jusqu'à sa mort en 1942. Le vice-président Sigfrid Edström lui succéda alors.

Son fils unique, le comte Guy de Baillet-Latour mourut en service commandé en Grande-Bretagne en 1942. Son neveu, Alfred de Baillet-Latour (1901-1980) fut le dernier représentant masculin de la lignée comtale.

Sur les autres projets Wikimedia :