Henri Joly (philosophe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henri Joly.

Henri Joly, né à Lyon en 1927, mort le 22 août 1988, était un historien français de la philosophie, spécialiste de Platon et du rapport de la philosophie antique au langage. Outre ses travaux en histoire de la philosophie, il est notamment connu comme traducteur d'Erwin Panofsky.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l'École normale supérieure, il obtient l'agrégation de philosophie en 1957. Après avoir enseigné en lycée, il est élu maître assistant à l'Université de Clermont-Ferrand en 1960, puis à l'Université de Grenoble en 1966, où il devient professeur. C'est à Grenoble qu'il fonde en 1979 le « Groupe de recherche sur la philosophie et le langage », qui obtient le statut d'« équipe associée » du CNRS en 1985. Il enseigne en outre comme professeur extraordinaire à la chaire de philosophie antique de l'Université de Genève.

Il meurt noyé en Corse à l'âge de soixante et un ans[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le Renversement platonicien : logos, épistémè, polis, Paris, Vrin, « Bibliothèque d'histoire de la philosophie », 1974. Ce livre a depuis été réédité dans la collection « Tradition de la pensée classique » que dirige Monique Dixsaut.
  • Études platoniciennes : la question des étrangers, Paris, Vrin, 1992.
  • Cicéron : Traité des Devoirs traduit par Henri Joly, Mille et Une Nuits (annotation et révision par Cyril Morana pour l'édition de 2010) (ISBN 978-2-75550-590-0).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir l'hommage de Pascal Engel, Revue philosophique de la France et de l'étranger, tome 178, n° 4, octobre-décembre 1988, p. 562.