Guerre russo-turque de 1710-1711

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir guerre russo-turque.
Quatrième guerre russo-turque
Campagne du Prout de Pierre Ier en Moldavie en 1711
Campagne du Prout de Pierre Ier en Moldavie en 1711
Informations générales
Date 1710-1711
Lieu Moldavie
Issue Victoire ottomane
Changements territoriaux rivière du Prout
Belligérants
Flag of the Ottoman Empire (1453-1517).svg Empire ottoman Drapeau de la Russie Russie
Commandants
Baltacı Mehmet Pacha Pierre le Grand
Guerres turco-russes, grande guerre du Nord
Bataille du Prout. Illustration de William Hogarth (1697-1764) pour le récit des voyages d'Aubry de la Motraye, 1724
Bataille du Prout. Illustration de William Hogarth (1697-1764) pour le Récit des voyages d'Aubry de la Motraye, 1724

La guerre russo-turque de 1710-1711 survient après que les Russes ont défait les Suédois à la bataille de Poltava. Avec l’aide des diplomates autrichiens et français, Charles XII de Suède, blessé, peut s’échapper du champ de bataille pour trouver refuge à la cour du sultan ottoman Ahmet III, qu’il persuade d’entrer en guerre contre la Russie le 20 novembre 1710.

Le principal affrontement du conflit est la campagne mal préparée du Prout en 1711, au cours de laquelle les troupes russes sous la direction de Boris Cheremetiev (en) tentent d’envahir la Moldavie, alors vassale des Ottomans, avec le soutien du souverain moldave Dimitrie Cantemir, mais ils sont encerclés et battus par les troupes turques du Grand Vizir Baltacı Mehmet Pacha (tr), dans une bataille décisive qui se déroule à Stănileşti (ro), le 18 juillet 1711. L'armée russe a souffert du manque d'information et d'intendance, tandis que la Porte a su mobiliser une armée bien plus importante et mieux équipée en artillerie.

Le conflit s’achève le 21 juillet avec la conclusion du traité du Prout, à la grande déception de Charles XII. Le traité stipule qu’Azov est rendue aux Ottomans, que Taganrog et plusieurs autres forteresses russes doivent être démantelées, tandis que le tsar plaide pour l’arrêt de l’ingérence turque dans les affaires de l’union de Pologne-Lituanie.

Source[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]