Goutte de sang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goutte de sang (homonymie) et Carmin (homonymie).

La Goutte de sang, Tyria jacobaeae, appelée également Écaille du séneçon ou Carmin, est une espèce de papillon de la famille des Arctiidae.

Description[modifier | modifier le code]

Rouge et noir, le papillon a une envergure de 3,5 à 4,5 cm. Il y a une seule génération par an.

Chenille[modifier | modifier le code]

Les chenilles jaune et noir (« zébrées »), très visibles, se nourrissent de juillet à septembre des feuilles et des inflorescences du séneçon jacobée ou de séneçon à feuille de roquette . En montagne, on les trouve aussi sur les pétasites et les tussilages. Elles passent l'hiver sous forme de chrysalide dans le sol.

Chenille de Tyria jacobaeae sur séneçon jacobée

Malgré leurs vives couleurs, ces chenilles sont rarement capturées par les oiseaux car elles ont un goût très désagréable. Paradoxalement, les couleurs voyantes aposématiques protègent des prédateurs en servant de signal d'avertissement : les jeunes oiseaux attaquent ces chenilles, mais apprennent rapidement à associer les couleurs à un goût désagréable et les délaissent par la suite.

Un parfait équilibre naturel existe entre chenille et plante nourricière. L'année où ces chenilles pullulent, elles dévorent abondamment les séneçons qui fructifient mal. De ce fait, l'année suivante, il y aura peu de séneçons et donc peu de chenilles. Ainsi l'année suivante, la plante pourra de nouveau proliférer et nourrir les chenilles en abondance, et ainsi de suite.

Comportement[modifier | modifier le code]

L'imago est actif de jour comme de nuit et vole de mai à août dans des milieux ouverts : landes et prés (surtout sur des sols sablonneux). Son vol est mou.

Menace[modifier | modifier le code]

Le papillon se raréfie dangereusement dans la plupart de ses stations.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Guy Lamotte, La mer du Nord, Bruxelles, Bernard Gilson, coll. « Guide du promeneur »,‎ avril 1998, 294 p. (ISBN 2-87269-085-9)
  • T. Montagne, De la chenille au papillon, Anvers, Le Ballon, coll. « A la découverte »,‎ 1er octobre 1993, 32 p. (ISBN 9037406459)
  • D.J. Carter et B. Hargreaves, Guide des chenilles d'Europe, Paris, Delachaux et Niestlé,‎ 2001, 311 p. (ISBN 978-2-603-01444-8), p. 232

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]