Goudaouta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Goudaouta
გუდაუთა
Le centre-ville de Goudaouta
Le centre-ville de Goudaouta
Administration
Pays Drapeau de la Géorgie Géorgie
Subdivision Abkhazie
Indicatif téléphonique +995 444
Démographie
Population 7 700 hab. (2003)
Géographie
Coordonnées 43° 06′ N 40° 37′ E / 43.1, 40.61743° 06′ Nord 40° 37′ Est / 43.1, 40.617  
Histoire
Première mention XIe siècle
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Géorgie

Voir la carte administrative de Géorgie
City locator 14.svg
Goudaouta

Géolocalisation sur la carte : Géorgie

Voir la carte topographique de Géorgie
City locator 14.svg
Goudaouta

Goudaouta (en géorgien : გუდაუთა; en abkhaze: Гəдоуҭа) est une ville de Géorgie situé dans la région séparatiste d'Abkhazie de 7 700 habitants[1] sur les bords de la mer Noire, à 37 km au nord-ouest de Soukhoumi et à 43 km de Gagra.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des restes d'habitations datant du Néolithique ont été trouvés près de la rivière Kristik. Le nom de Goudaouta, vient de la rivière Goudaou traversant la ville. Selon une légende abkhaze, un jeune homme du nom de Gouda et une jeune fille du nom de Outa s'aimaient, mais ne purent se marier car ils appartenaient à des clans rivaux. Le jeune homme se jeta dans la rivière et Outa le suivit dans la mort.

Entre le Xe et le XIIIe siècle, plusieurs édifices religieux (églises, monastères) furent construits.

Pendant l'époque soviétique, on construisit à l'ouest de la ville l'aéroport de Bombora avec une base militaire aérienne. L'Abkhazie fit sécession de la Géorgie en 1993. En 1999, selon les termes de l'accord d'Istanbul, la Russie consentit à en évacuer ses forces aériennes et à les remplacer par des forces de maintien de la paix, selon le mandat reçu de l'ONU. Le nouveau régime de Mikhail Saakachvili soupçonna les Russes d'y maintenir de l'armement.

Après la guerre d'août 2008, et la déclaration d'indépendance de la république d'Abkhazie, le président Sergueï Bagapch fit une déclaration, le 30 septembre, demandant le retour des troupes aériennes russes[2].

Sites[modifier | modifier le code]

Station balnéaire importante, plusieurs villages de bords de mer se situent à proximité, avec des plages qui bénéficient d'un climat subtropical. Les Monts d'or et Mysra sont des endroits prisés des touristes.

À Lykhny se trouvent des vestiges médiévaux et une église du Xe siècle dont l'intérieur est décoré de fresques du XIVe siècle. Une forteresse du XIIIe siècle à Abakhvatsa domine les environs.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le recensement de 2003
  2. cf journal Kommertsant, 1er octobre 2008.