Administration territoriale de la Géorgie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Géorgie est divisée en deux républiques autonomes (en géorgien : ავტონომიური რესპუბლიკა), neuf régions (en géorgien : მხარე, mkhare) et la capitale Tbilissi.

Républiques autonomes[modifier | modifier le code]

Les deux Républiques socialistes soviétiques autonomes d'Abkhazie et d'Adjarie furent établies du temps du régime de l'URSS et reconnues par la constitution moderne de Géorgie. L'Abkhazie est une république séparatiste dont l'indépendance n'est pas reconnue par la communauté internationale. En droit, ce territoire est gouvernée par le chef du conseil suprême (en exil), mais de fait, elle est gouvernée par son président. Quant à l'Adjarie, qui est gouvernée par le chef de cabinet des Ministres, elle devint pleinement loyale aux autorités centrales de Géorgie, après une expulsion en douce de son chef sécessionniste, Aslan Abachidzé, en 2004.

Régions ou mkhare[modifier | modifier le code]

Les régions furent établies par décrets présidentiels de 1994 à 1996, sur une base provisoire, jusqu'à ce que les conflits sécessionnistes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud soient résolus. L'administration régionale est gouvernée par le commissaire d'État (en géorgien : სახელმწიფო რწმუნებული) — nommé de manière informelle gouverneur — officiel appointé par le président de Géorgie.

Le statut de l'ancienne région Autonome d'Ossétie du Sud (aussi mentionnée comme Samachablo ou Région Tskhinvali), est sujet à négociation avec le gouvernement séparatiste autoproclamé. La république séparatiste soutient que la partie nord de la région de Shida Kartli est sur son territoire, avec de petites parties des régions voisines.

Les régions sont elles-mêmes subdivisées en raïons (en géorgien : რაიონი).

Articles connexes[modifier | modifier le code]