Gosling Emacs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gosling.
Gosling Emacs
Développeur James Gosling
Première version 1981
Dernière version 1983
Écrit en C, Mocklisp
Environnement UNIX, VMS, IBM PC
Type Éditeur de texte


Gosling Emacs (connu également sous l'appellation GosMacs) était un éditeur de texte de la famille Emacs développé par James Gosling en 1981. C'est la première implémentations d'Emacs écrite en C et la première pour UNIX, et servira de modèle à Richard Stallman dans sa seconde implémentation d'Emacs avec GNU Emacs.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Gosling Emacs reprend l'architecture de Multics Emacs[1] en combinant l'interpréteur Mocklisp avec des routines de bas niveau pour améliorer l'exploitation des fonctionnalités[2]. Mais cet interpréteur n'utilise pas les structures de données Lisp et ne peut élever les fonctionnalités de l'éditeur au rang de simples données comme dans EINE, Multics Emacs ou plus tard GNU Emacs. L'interpréteur Mocklisp apparait plutôt comme un puissant interpréteur de chaînes de caractères, de nombres et autres spécificités.

Cette architecture permet malgré tout d'utiliser Mocklisp comme un véritable langage d'extension.

De l'esprit hacker à Unipress Emacs[modifier | modifier le code]

Le Libre était la norme dans le milieu hacker, un concept formalisé plus tard par Richard Stallman. James Gosling participa à l'esprit hacker en fournissant le code source, en autorisant sa libre redistribution et en invitant la communauté à le rejoindre et améliorer le programme. Il décida plus tard de s'éloigner de l'esprit hacker pour vendre Gosling Emacs à la société Unipress Software.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Source Craig A. Finseth , l'auteur de l'ouvrage The Craft of Text Editing.
  2. Cette architecture est elle-même inspirée des contributions TECO de Richard Stallman quelques années auparavant (Voir l'article "My Lisp Experiences and the Development of GNU Emacs" sur le site GNU).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]