Gilles Dreyfus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gilles Dreyfus

Description de l'image  Gilles Dreyfus.jpg.
Naissance 24 mai 1951
Nationalité Flag of France.svg Française
Profession Directeur médical du Centre cardio-thoracique de Monaco

Gilles Dreyfus, né le 24 mai 1951, est un cardiologue et chirurgien français de renommée internationale. Il est depuis janvier 2010 le directeur médical du Centre cardio-thoracique de Monaco[1].

Formation[modifier | modifier le code]

Gilles Dreyfus est diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Paris V, CHU Broussais - Hôtel Dieu).

De 1978 à 1983, il est Interne des Hôpitaux de Paris. Il est l’interne successivement des professeurs Binet, Dubost, Guilmet et Neveux, acquérant ainsi une formation à la fois pédiatrique et adulte. À partir d'octobre 1983, et ce jusqu’en 1987, il est Chef de clinique du professeur Alain Carpentier à l’Hôpital Broussais.

De 1983 à 1989, il est assistant des Hôpitaux de Paris, toujours avec le Professeur Alain Carpentier. En 1983, il passe six mois à l’Université de Stanford avec le professeur Schumway, pour apprendre la transplantation cardiaque et la transplantation pulmonaire, et met sur pieds, à son retour, un programme de transplantation à l’hôpital Broussais dans le service du professeur Carpentier. En 1989, il est nommé professeur des Universités, Praticien hospitalier.

Séjours chez le docteur Frazier pour les cœurs artificiels, à Houston au Texas Heart Institute (en). Séjours à Houston, au Baylor College of Medicine, avec le professeur Stanley Crawford, pour les traitements des anévrysmes de l’aorte thoracique.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Hôpital Broussais, 1983-1989[modifier | modifier le code]

Gilles Dreyfus y est Chef de clinique assistant, puis Assistant des Hôpitaux du professeur Alain Carpentier. Il acquiert des compétences très spécifiques de réparation de la valve mitrale (plastie mitrale), développe avec Alain Carpentier des techniques nouvelles, et publie de nombreux articles.

Parallèlement, il met en place le programme de transplantations de l’Hôpital Broussais qui avait été initié par le professeur Dubost, et arrêté après quatre patients, avec une progression rapide, puisque, de 1984 (début du programme) à 1989, plus de 200 transplantations cardiaques sont pratiquées à l’hôpital Broussais. En même temps, un programme de cœurs artificiels en attente de transplantation est développé.

En 1986, il participe avec le professeur Carpentier à la première transplantation d’un patient sous cœur artificiel en Europe (Lancet)[2],[3].

Il publie de nombreux articles sur le sujet de la transplantation cardiaque, avec description d’une nouvelle technique de transplantation cardiaque appelée “transplantation cardiaque totale”.

Hôpital Foch, 1989-2001[modifier | modifier le code]

2011 Hopital Foch Suresnes

À partir de novembre 1989, Gilles Dreyfus devient assistant du professeur Daniel Guilmet à l’hôpital Foch en tant que professeur des Universités, Praticien hospitalier[4]. Gilles Dreyfus continue son activité de chirurgie réparatrice mitrale, pratiquant durant cette période plus de 500 plasties mitrales, avec de nombreuses publications et descriptions de nouvelles techniques, comme le repositionnement des piliers mitraux pour les prolapsus de la valve antérieure et de la commissure postérieure.

Il poursuit son activité de transplantation cardiaque, accélérant le rythme qui existait auparavant, faisant passer le programme de 10 à 25 greffes par an, ce qui l’amène au 2ème – 3ème rang de l’activité en Île-de-France. Il continue l’utilisation des ventricules artificiels en bridge à la transplantation, en utilisant pour la première fois en Europe le TCI et le NOVACOR.

En 1998, au départ du professeur Guilmet à la retraite, Gilles Dreyfus devient Chef de service du service de chirurgie cardiaque et vasculaire de l’hôpital Foch[5], maintenant une activité chirurgicale, développant la chirurgie de réparation des valves et les activités d’assistance circulatoire et de transplantations cardiaques.

En 2000, il opère l’acteur Gérard Depardieu[6] d’une maladie coronaire. Toujours en 2000, le professeur Madgi Yacoub, chirurgien anglais, demande au professeur Dreyfus de venir lui succéder au Royal Brompton and Harefield NHS Trust (en).

Royal Brompton & Harefield NHS Foundation Trust, 2001- 2009[modifier | modifier le code]

En avril 2001, le professeur Dreyfus rejoint le professeur Yacoub à Londres, au Royal Brompton & Harefield NHS Foundation Trust. Ils travaillent en collaboration pendant 6 mois avant que le professeur Dreyfus ne le remplace en octobre 2001 comme responsable de la chirurgie cardio-thoracique à Harefield.

Il repasse le concours de l’agrégation en Angleterre et devient professeur de chirurgie cardio-thoracique à l’Imperial College London of Medicine (2ème Université de Grande-Bretagne) puis est nommé directeur de la chirurgie et directeur de la transplantation au Harefield Hospital.

Plastie mitrale avec valve tricuspide

Il continue à publier sur la chirurgie valvulaire mitrale, et plus précisément sur la valve tricuspide: En 2003, il présente à l'AATS 311 malades ayant pour moitié eu une plastie mitrale isolée et l’autre moitié une plastie mitrale avec valve tricuspide, montrant l’intérêt de traiter la tricuspide selon des critères indépendants de la fuite mais plutôt sur la dilatation. Ces critères ont influencé les recommandations des Sociétés de cardiologie internationales, qu’il s’agisse de l’American College of Cardiology (en) et de l’American Heart Association, ainsi que de la Société européenne de cardiologie (en), qui se sont servis des critères de dilatation de la tricuspide comme l’un des critères pour poser l’indication opératoire, sous l’influence de cette étude.

Péricarde autologue

Il s’intéresse aussi à une nouvelle méthode de traitement de la valve aortique, en utilisant le péricarde autologue du malade[7], méthode qui sera présentée à l’American Association for Thoracic Surgery (en). La manipulation de la valve aortique autologue avec du péricarde s'est faite avec les outils de Cardiomend[8] (présentation film à la Society of Thoracic Surgeons et des résultats à l’American Association for Thoracic Surgery[9]).

Jarvik 2000

En tant que directeur de la transplantation d’un des plus gros services de transplantations en Europe, il est directement impliqué dans un programme de transplantations cardio-pulmonaires et de mises en place d’assistance circulatoire. Le groupe de Harefield sera le premier à utiliser le JARVIK 2000 en Europe, hormis d’autres méthodes d’assistance circulatoire en alternative à la transplantation ou pour favoriser la récupération des ventricules défaillants.

Comme à Paris, il a une activité chirurgicale soutenue et opérera le roi Constantin de Grèce au Wellington Hospital à Londres[10],[11]. Il opère également le frère de la reine d'Espagne et le cousin de la reine d'Angleterre.

Master of Valve Repair

À partir de 2002, Gilles Dreyfus - avec trois autres spécialistes de la chirurgie réparatrice mitrale en Europe – forme, avec l’aide des Laboratoires Edwards Lifesciences, un cours qui s’appelle Master of Valve Repair[12], qui se réunit 2 à 3 fois par an, allant de 100 à 150 personnes par réunion, et qui forme, au cours de ces réunions, à peu près 2000 chirurgiens cardiaques européens aux techniques avancées de réparation de la valve mitrale et de la valve tricuspide. Ce cours est à ce jour le cours de chirurgie le plus reconnu et avancé au monde. Il n’a pas son équivalent ni aux États-Unis, ni en Asie.

Centre Cardio-Thoracique de Monaco, 2010[modifier | modifier le code]

En janvier 2010 à la demande du professeur Vincent Dor, Gilles Dreyfus devient directeur médical du centre cardio-thoracique de Monaco, pour succéder au professeur Dor [1],[13].

Gilles Dreyfus opère tous les types de pathologies. Il s’intéresse particulièrement à la chirurgie réparatrice des valves mitrale et tricuspide, développe la chirurgie mini invasive de la valve aortique, et débute la mise en place d’assistance circulatoire en alternative définitive à la transplantation, en utilisant le cœur de JARVIK 2000 avec une prise électrique implantée de façon permanente derrière l’oreille qui évite tout risque d’infection.

Actions humanitaires[modifier | modifier le code]

Logo 2Coul.jpg

Depuis ses débuts en tant que chirurgien, le professeur Gilles Dreyfus s'investit dans des actions humanitaires. Avec le Professeur Carpentier, il a ainsi travaillé en Algérie à l’Hôpital Mustafa d’Alger (où il a formé une équipe) puis au Vietnam à Hochiminh Ville[14].

Il a ensuite collaboré avec l’association la Chaîne de l'espoir au Mozambique et poursuit encore aujourd’hui son activité humanitaire en accueillant une dizaine d’enfants par an, atteints de cardiopathie valvulaire[15], opérés dans le cadre du collectif monégasque[16].

Membre de Sociétés savantes françaises & étrangères[modifier | modifier le code]

Sociétés Savantes Françaises
  • 1988 : Membre de la Société Française de Cardiologie
  • 1989 : Membre de la Société Française de Chirurgie Thoracique et Cardio-Vasculaire
  • 1987 : Membre de la Société Française de Transplantation
  • 1989 : Membre du Collège Français de Chirurgie Thoracique et Cardio-Vasculaire
Sociétés savantes étrangères
  • 1986 : Member of the International Society for Heart and Lung Transplantation (Board Director of the International Society for Heart and Lung Transplantation)
  • 1992 : Member of the Society of Thoracic Surgeons
  • 1995 : Member of the European Association for Cardiothoracic Surgery
  • 2002 : Member of the Society of Heart Valve Disease
  • 2002 : Member of the American Association for Thoracic Surgery
  • 2002 : European Board of Thoracic and Cardiovascular Surgeons
  • 2002 : Member of the American Association for Thoracic Surgery
  • 2003 : British Cardiac Society
  • 2003 : British Medical Association

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • Chevalier de la Légion d’Honneur, 2001[17]

Publications[modifier | modifier le code]

1986
  • Heterotopic artificial heart as bridge to cardiac transplantation
CARPENTIER A, PERIER P, BRUGGER JP, DREYFUS G, MELI M, HAHN C, BENSASSON D, GUIBOURT P, MOLLIN B, DUBOST C, BERTHIER B, ABRY B, ODERMATT R, SCHAMANECHE L, TOURNAY D, GUILLEMAIN R, FABIANI JN, GAY J.
Lancet, 12 juillet 1986, pp. 97-98.
1988
  • First clinical use of a new biventricular bridging support : the Abiomed's B.V.S. system 5000
DREYFUS G, GUILLEMAIN R, COUETIL JP, ABRY B, GUIBOURT P, PERIER P, FABIANI JN, CARPENTIER A.
J. Heart Transplantation, 1988, Vol. 7, n°164, p. 84.
  • Is heterotopic heart transplantation a good option for patients with high pulmonary vascular resistance ?
DREYFUS G, GUILLEMAIN R, COUETIL JP, AMREIN C, CARPENTIER A.
J. Heart Transplantation, 1988, Vol. 7, n°165, pp. 85.
1989
  • Enoximone : an alternative to mechanical support as bridge to cardiac transplantation
DREYFUS G, ABRY B, GUILLEMAIN R, JEBARA VA, ACAR C, COUETIL JP, AMREIN C, VULSER C, CARPENTIER A.
Lancet, January 21, 1989, n°8630, Vol. 1, pp. 153.
  • Improved evaluation of pulmonary vascular resistances (PVR) prior to heart transplantation
DREYFUS G, JEBARA VA, GUILLEMAIN R, AMREIN C, CARPENTIER A.
Transplant. Proc., 1989, vol 21, pp 2559-61.
1990
  • Valve repair in acute endocarditis
DREYFUS G, SERRAF A, JEBARA VA, DELOCHE A, CHAUVAUD S, COUETIL JP, CARPENTIER A.
Ann. Thorac . Surg, 1990, 49, pp 706-713.
1991
  • Total orthotopic heart transplantation : an alternative to the standard technique
DREYFUS G, JEBARA V, MIHAILEANU S, CARPENTIER A.
Ann. Thorac. Surg., Nov. 1991, 52,5, 1181-84
1996
  • Surgical treatment of asymptomatic and midly symptomatic mitral regurgitation
SOUSA M, DREYFUS G, RESCIGNO G, AL AILE N, MACAGNI R, LA MARRA M, POUILLART F, PARGAONKAR S, PALSKY E, RAFFOUL R, SCORSIN M, NOERA G, LESSANA A.
J Thorac Cardiovasc Surg, 1996 ;112 :1240-9
1999
  • Long term results of mitral valve repair : posterior papillary muscle repositioning versus chordal shortening
DREYFUS G, AL AYLE N, DUBOIS C, de LENTDECKER Ph.
Europ .J. CardioThorac. Surg., 1999, 16 : 81-7
2001
  • Repair of Anterior Leaflet Prolapse : Papillary Muscle Repositioning, a new Surgical Option
DREYFUS G, BAHRAMI T, MIHAILEANU S, AL AYLE N, DUBOIS C, DE LENTDECKER P.
Ann.Thorac.Surg, 2001 May ; 71 : 1464 – 1470
  • The Batista procedure
DREYFUS G and MIHAILEANU S.
Heart, 2001 Jan ;85 :1-2
2006
  • Papillary muscle repositioning for repair of anterior leaflet prolapse caused by Chordal elongation
DREYFUS G, SOUZA NETO O, AUBERT S.
J Thorac Cardiovasc Surg, 2006 ; 132-578-584
  • Posterior leaflet preservation in mitral valve prolapse: a new approach to mitral repair
DREYFUS G, CORBI P, RUBIN S, AUBERT S.
J Heart Valve Dis., 2006 Jul; 15(4):528-30
2007
  • Midterm experience with the Jarvik 2000 axial flow left ventricular assist device
HAJ-YAHIA S, BIRKS EJ, ROGERS P, BOWLES C, HIPKINS M, GEORGE R, AMRANI M, PETROU M, PEPPER J, DREYFUS G, KHAGHANI A.
J Thorac Cardiovasc Surg, Juillet 2007, 134(1) :199-203
2008
  • Tricuspid leaflet augmentation to address severe tethering in functional tricuspid regurgitation
DREYFUS G, RAJA S, CHAN KM.
European Journal of Cardiothoracic Surgery, 34 (2008) 908-910
2009
  • Functional tricuspid regurgitation: a more complex entity than it appears
DREYFUS G, CHAN KM.
Heart, 2009 Jun;95(11):868-9. Epub 2009 Mar 24
2011
  • Truly stentless autologous pericardial aortic valve replacement: an alternative to standard aortic valve replacement
CHAN KM, RAHMAN-HALEY S, MITTAL TK, GAVINO JA, DREYFUS G.
J Thorac Cardiovasc Surg., 2011 Jan;141(1):276-83. Epub 2010 Oct 20
  • Reversal of severe heart failure with a continuous-flow left ventricular assist device and pharmacological therapy: a prospective study
BIRKS EJ, GEORGE RS, HEDGER M, BAHRAMI T, WILTON P, BOWLES CT, WEBB C, BOUGARD R, AMRANI M, YACOUB MH, DREYFUS G, KHAGHANI A.
Circulation, 2011 Feb 1;123(4):381-90. Epub 2011 Jan 17

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]