Gargoulette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boire à la gargoulette

Une gargoulette est un récipient en terre cuite utilisé dans les régions méditerranéennes pour contenir de l'eau ou du vin.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot viendrait du provençal gargouleto qui signifie cruchon.

Autres dénominations[modifier | modifier le code]

Selon les régions, on peut également l'appeler alcaraza(s), du mot espagnol alcarraza(s), càntir ou botijo, comme en Espagne. Mais leurs formes ne sont pas toujours celles des gargoulette provençales ou occitanes. De plus, certaines ne contiennent jamais de vin. Une alcaraza en terre poreuse peut avoir soit une forme de vase soit une forme de cruche. Si elle est de grande taille, elle correspond à une jarre à eau.

Fonction[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une cruche poreuse qui permet par évaporation de rafraîchir l'eau ou plus rarement le vin léger qu'elle contient. C'est pourquoi elle est parfois placée en plein soleil, souvent à l'extérieur en un lieu chaud. Le bec étroit permet de diriger le jet directement au fond de la gorge, tout en maintenant en général le bec à distance de la bouche. Il en est venu l'expression boire à la gargoulette, synonyme de boire à la régalade. Cette technique perfectionnée est parfois difficile à apprendre aux adultes ou enfants novices, surtout si l'alcarazas a une taille imposante.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Carrazé, Kantis et Gargoulettes du Midi méditerranéen, dans La Grésale n° 3, novembre 2001. Revue du G.R.E.C.A.M.Rieumes 2002.