Gabrielle Giffords

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gabrielle Giffords
Gabrielle Giffords en mars 2010
Gabrielle Giffords en mars 2010
Fonctions
Membre de la
Chambre des représentants des États-Unis
pour le 8e district de l'Arizona
3 janvier 200725 janvier 2012
Prédécesseur Jim Kolbe
Successeur Ron Barber
Membre du Sénat de l'Arizona pour le 28e district
3 janvier 20039 janvier 2006
Prédécesseur Randall Gnant
Successeur Paula Aboud
Membre de la Chambre des représentants de l'Arizona pour le 13e district[1]
3 janvier 20013 janvier 2003
Prédécesseur Andy Nichols
Kathleen Dunbar
Successeur Steve Gallardo
John Loredo
Biographie
Nom de naissance Gabrielle Dee Giffords
Date de naissance 8 juin 1970 (44 ans)
Lieu de naissance Tucson, Arizona, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Université Cornell
Religion Judaïsme
Résidence Tucson

Signature

Gabrielle Dee Giffords, dite Gabby (née le 8 juin 1970 à Tucson, Arizona, États-Unis), est une femme politique américaine, membre du parti démocrate et ancienne représentante du huitième district de l'Arizona à la Chambre des représentants des États-Unis. Le 8 janvier 2011, elle est très grièvement blessée dans la fusillade de Tucson. Le 25 janvier 2012, elle démissionne de la Chambre des représentants.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la première représentante juive à être élue en Arizona. Parmi ses positions politiques, elle a reçu une note de 100 % de NARAL pour sa défense du droit des femmes à avorter. Elle s'opposait à nombre de démocrates sur la question du droit de porter des armes garanti par le 2e amendement de la Constitution américaine en s'y déclarant favorable[2].

La député avait été victime de vandalisme pour son soutien au plan de réforme de la sécurité sociale américaine[3]. Elle s'était plainte en mars 2010 dans une interview à la chaine MSNBC que sa circonscription ait été représentée derrière une cible par une affiche de Sarah Palin lors des élections[2],[4].

Au sein de la Chambre des Représentants, elle est membre de la commission des Armées (sous-commission de l'état de préparation et sous-commission des Forces armées de l'Air et de Terre), de la commission des Affaires étrangères (sous-commission de l'Hémisphère occidental) et de la commission des Sciences et Technologies (sous-commission de l'énergie et l'environnement et sous-commission de l'espace et de l'aéronautique).

Elle est mariée à l'astronaute américain Mark E. Kelly, qui était le commandant de la dernière mission d'une navette spatiale (mission 25 d'Endeavour), qui a décollé le 16 mai 2011. La fusillade de Tucson pouvait constituer un problème potentiel pour cette mission[5].

Fusillade à Tucson en 2011[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Fusillade de Tucson.
Gaby Giffords lors de son retour à la Chambre des représentants, le 1er août 2011.
Barack Obama embrasse Gabrielle Giffords à l'occasion du discours sur l'état de l'Union, le 24 janvier 2012.

Le 8 janvier 2011, elle est gravement blessée à la tête lors d'une fusillade qui fait six morts et douze autres blessés[6] alors qu'elle tenait une réunion politique.

« La parlementaire est en vie et en salle d'opération », a indiqué une porte-parole de l'hôpital où elle est soignée, alors que plusieurs médias avaient d'abord fait état de son décès. La porte-parole de l'hôpital universitaire de Tucson a affirmé que neuf autres victimes de tirs sont hospitalisées dans un état grave[7]. Le tireur a été arrêté. Il s'agit d'un jeune homme âgé de vingt deux ans.

Lors d'une conférence de presse retransmise par CNN, le Dr Peter Rhee annonce que l'opération de la parlementaire est terminée mais que son état est critique, elle a été placée dans un coma artificiel. Elle réagit à des demandes simples, comme lever le doigt. Il a précisé qu'elle avait été touchée par une balle qui est entrée sur le côté de la tête et est ressortie de l'autre[8].

Six personnes sont mortes (dont une enfant de neuf ans et un juge fédéral) et douze autres blessées, neuf ont été hospitalisées, cinq sont dans un état critique.

Le président Barack Obama a réagi par communiqué affirmant qu'il s'agissait d'une « tragédie innommable » et d'un « acte insensé » et s'est rendu au chevet de la députée le 12 janvier 2011[9]. La chef de la minorité à la Chambre, la démocrate Nancy Pelosi, s'est dite « profondément attristée » par cet acte « insensé et inconcevable ». Le nouveau président de la Chambre, le républicain John Boehner, s'est dit « horrifié » par la nouvelle.

Le 1er août 2011, elle retourne à la Chambre des représentants pour la première fois depuis la fusillade, pour voter en faveur d'une loi autorisant le gouvernement américain à relever le plafond maximum de la dette. Elle est accueillie par une standing ovation. Le 25 janvier 2012, elle démissionne de la Chambre des représentants pour se focaliser sur sa convalescence. Sa lettre de démission est lue devant la Chambre par sa collègue Debbie Schultz, et les représentants lui font à nouveau une standing ovation. Le LCS 1O (Littoral combat Ship), construit par Austal Shipbuilding, portera son nom.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) AZ State House 13 - 2000, Our Campaigns
  2. a et b « Une élue démocrate américaine visée dans une fusillade à Tucson », La Provence, Reuters,‎ 9 janvier 2011 (lire en ligne)
  3. (en) « Vote unleashes torrent of vandalism, death threats », The Portland Press Herald,‎ 3 mars 2010 (lire en ligne)
  4. (en) Giffords had faced threats, vandalism previously
  5. (en) Aftermath of Arizona Shooting May Extend Into Space
  6. Fusillade en Arizona: une démocrate parmi les victimes
  7. La parlementaire américaine toujours vivante, selon son hôpital
  8. Fusillade dans un meeting en Arizona: un deuxième homme recherché
  9. 20minutes.fr

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :